SOS Port de Québec s’oppose au projet Beauport 2020 | 13 mars 2018 | Article par Véronique Demers

Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre; Christian Simard, directeur général de Nature Québec; Véronique Lalande, de l’Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec; et Pierre-Paul Sénéchal, du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées du milieu (GIRAM).

Crédit photo: Véronique Demers

SOS Port de Québec s’oppose au projet Beauport 2020

Une pétition est adressée aux ministres McKenna et Garneau

Un regroupement d’organisations environnementales et citoyennes, formé sous le nom de SOS Port de Québec, refuse que voit le jour le projet d’agrandissement Beauport 2020. Selon le regroupement, la construction d’un quai de 610 mètres dans la Baie de Beauport visant à accueillir 500 000 conteneurs par année sera dommageable à plusieurs égards.

« Il y aura d’importants impacts sur le Saint-Laurent. Le projet, qui va augmenter le trafic maritime, va entraîner 945 000 tonnes de sédiments brassés dans la colonne d’eau. La qualité de l’eau en sera affectée. Et ça va générer une belle bouette de contamination », a illustré Alice-Anne Simard, directrice générale d’Eau Secours, lors d’un point de presse qui s’est tenu mardi.

« Ça semble être un projet improvisé, éminemment destructeur. Il y a le problème de poussière qui n’est pas réglé. […] On invite le Port à refaire ses devoirs ; il y a eu cafouillage », estime Christian Simard, directeur général de Nature Québec.

Nettoyage exigé

SOS Port de Québec lance ainsi une pétition adressée aux ministres fédéraux de l’Environnement et des Transports, Catherine McKenna et Marc Garneau, pour demander l’abandon de Beauport 2020 et la mise en place d’un projet de nettoyage et de modernisation du Port de Québec. Le mouvement rappelle que l’agrandissement prévu du quai de marchandises dépend d’une approbation et d’un financement partiel du gouvernement canadien.

« Il faut protéger la plage de la Baie de Beauport et la mettre en valeur. Le gouvernement a déjà investi 19 millions pour aménager la plage, dans le cadre du legs pour le 400e. Mais le projet va créer un environnement poussiéreux et bruyant, en plus d’entraîner 100 % de la matière transportée dans la ville, sans voie de contournement », a mentionné Daniel Guay, d’Accès Saint-Laurent Beauport.

« Les impacts environnementaux du terminal de conteneurs n’ont été soumis à aucun processus de consultation. Ni le public ni les experts indépendants ne pourront soumettre leurs réflexions sur le projet », a souligné Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre.

SOS Port de Québec regroupe Nature Québec, Équiterre, Eau Secours, le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM), Accès Saint-Laurent Beauport, l’Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec et Transition Capitale-Nationale.

Pour prendre connaissance de la pétition : Non au projet Beauport 2020

À lire aussiUn mur de conteneurs végétalisé à la Baie de Beauport