Une enseigne de la Laiterie Laval retrouvée en Estrie ! | 28 janvier 2018 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Lucie Brisebois

Une enseigne de la Laiterie Laval retrouvée en Estrie !

« Quand et comment cette enseigne de la Laiterie Laval a voyagé entre Limoilou et Brome, en Estrie ? » Telle est la question que se pose une résidente de Knowlton qui nous a fait parvenir cette photo (ci-dessus). Retour sur une entreprise marquante de l’histoire du Vieux-Limoilou.

La Laiterie Laval a fait l’objet de plusieurs billets dans le cadre de notre rubrique « histoire », notamment pour illustrer des scènes d’époque. De 1925 à 1977, l’entreprise avait pignon sur rue coin chemin de la Canardière4e Avenue et 8e Rue, soit sur le site actuel du IGA Pierre Jobidon.

C’est ainsi qu’en effectuant une première recherche sur la Laiterie Laval, Lucie Brisebois a trouvé nos coordonnées :

J’ai pensé que vous seriez intéressés de savoir qu’il existe un souvenir de cette laiterie à près de 300 km de votre quartier », a souligné d’entrée de jeu Mme Brisebois dans notre échange de courriels.

« En parfaite condition malgré son âge »

C’est à West Brome, à la boutique Sykes & McGee Antiquités et déco vintage, que Mme Brisebois a acheté l’objet d’art l’été dernier.

Mais comment s’est-elle rendue là ? […] Je suis allée rencontrer l’antiquaire et il m’a répondu qu’il lui était impossible de retracer qui lui avait vendu cette enseigne. […] Pour l’instant, je ne dispose d’aucune piste de recherche pour retracer quand et comment cette enseigne a voyagé entre Limoilou et Brome. Une chose est certaine, elle a dû être entreposée puisque la peinture et le bois sont en parfaite condition malgré son âge, comme ma fille me le faisait remarquer.

Informé de cette trouvaille, notre collaborateur Réjean Lemoine, de la Société historique de Limoilou, reconnaît qu’il sera sans doute très difficile de retracer le chemin parcouru par l’enseigne.

Peut-être que quelqu’un l’a ramassée dans une quelconque grange où l’on avait l’habitude d’accumuler ce type d’objets que recherchaient les antiquaires », avance-t-il.

Ancrée dans Limoilou

Dans son ouvrage Limoilou, un quartier effervescent, Réjean Lemoine rappelle à quel point la Laiterie Laval a été ancrée pendant 65 ans dans la vie économique et sociale du Vieux-Limoilou :

Albert Côté, fondateur de la Laiterie Laval, aménage un petit local pour la vente de beurre sur la rue Saint-Olivier, dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, en 1910. Il s’engage en 1915 dans le commerce du lait nature et de la crème glacée. Il décide de vendre son entreprise en janvier 1925 à Jules et Paul Côté, qui installent la Laiterie Laval dans le quartier Limoilou, à la jonction de la 4e Avenue et de la 8e Rue. […] En 1945, la Laiterie Laval compte plus de 225 employés et distribue du lait dans la ville de Québec à l’aide de 65 voitures à cheval et de 35 camions.

En 1977, la compagnie Purdel, propriété d’Agropur (Natrel), acquiert cette laiterie qui déménage alors dans l’ancienne usine de Coca-Cola, au 2465, 1re Avenue.

En complément ci-bas, quelques photos d’archives de la Laiterie Laval, dont l’une, fournie par Réjean Lemoine, immortalise le rôle de Jean Béliveau comme « ambassadeur » de l’entreprise dans les années 1950 pendant son séjour à Québec. Ce souvenir également de publicités de la crème glacée Laval diffusées en 1983 à la radio. Enfin, l’épopée de la laiterie est aussi relatée dans le site Laiteries du Québec.