Une Sympathique place ouverte à tous à Limoilou ? | 15 mars 2018 | Article par Viviane Asselin

L’édition 2017 du SPOT à l’Îlot des Palais, dans le Vieux-Québec

Crédit photo: SPOT 2017

Une Sympathique place ouverte à tous à Limoilou ?

Après avoir occupé les quartiers Saint-Roch, Saint-Sauveur et du Vieux-Québec, l’éphémère SPOT (Sympathique place ouverte à tous) pourrait bien s’établir à Limoilou pour l’été.

L’ordre du jour du conseil de quartier du Vieux-Limoilou du 21 mars révèle en effet qu’une présentation y est prévue autour d’une Sympathique place ouverte à tous dans le Vieux-Limoilou à l’été 2018. Animée par la coordonnatrice du SPOT, Gabrielle Tessier, la présentation sera suivie d’un échange.

Si le comité organisateur derrière la populaire place publique ne cache pas son intérêt envers Limoilou, il se retient toutefois d’en dévoiler davantage sur le site projeté comme sur les plans d’aménagement. « Comme il reste encore des détails à régler avec certains intervenants, nous ne pouvons pas faire de grandes déclarations », a-t-on répondu à la demande d’information de Monlimoilou.

Les paris sont donc ouverts, dans un contexte où le secteur du Vieux-Limoilou compte déjà deux places publiques — l’une permanente, la place Limoilou, qui doit être inaugurée cet été; l’autre éphémère, l’Espace parvis, qui anime le seuil de l’église Saint-Charles de Limoilou depuis deux ans. Le coordonnateur de cette dernière, Édouard-Julien Blanchet, n’a pas souhaité réagir à cette possible installation du SPOT dans le secteur.

Qu’à cela ne tienne, du côté du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, on se réjouit de la démarche :

« La séance du conseil de quartier sera l’occasion, pour les citoyens et citoyennes du Vieux-Limoilou, de découvrir le projet, le commenter et échanger avec ceux et celles à l’origine de celui-ci. Il s’agit d’une consultation citoyenne, menée à l’initiative des organisateurs, et nous ne pouvons que saluer cette ouverture de leur part ! » fait valoir son président, Raymond Poirier.

Une quatrième édition prometteuse

Pour le SPOT, il s’agirait d’un retour en Basse-Ville, alors que les deux premières éditions ont fait les beaux jours des quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur en 2015 et 2016. L’été dernier, les organisateurs lorgnaient le site du Centre culture et environnement Frédéric Back, dans le quartier Montcalm, mais une pétition de résidents s’opposant à leur venue les avait conduits à jeter leur dévolu sur l’Îlot des Palais, dans le Vieux-Québec, où le succès a de nouveau été au rendez-vous.

Porté par des étudiants de l’École d’architecture de l’Université Laval, en collaboration avec des firmes d’architectes, le SPOT s’offre tout à la fois comme un lieu de rassemblement et de rencontre, d’animation et de divertissement, de diffusion et de sensibilisation.

La présentation autour du SPOT à Limoilou aura lieu le mercredi 21 mars à 19 h, au centre Jean-Guy-Drolet (16, Royal-Roussillon), en ouverture du conseil de quartier du Vieux-Limoilou. Pour consulter l’ordre du jour.

À lire aussi : L’humain dans les coulisses du SPOT