Cardio-traîneau à Limoilou : envoye maman, va jouer dehors! | 16 mars 2019 | Article par Laurence Déry

Crédit photo: Marie-Ève Guérette

Cardio-traîneau à Limoilou : envoye maman, va jouer dehors!

Le cardio-poussette, ça vous dit quelque chose? Saviez-vous qu’il existe à Québec sa jumelle hivernale, le cardio-traîneau? Vous pouvez même pratiquer cette activité en plein cœur du plus beau parc limoulois!

Je n’ai jamais aimé le jogging. Ni l’entraînement en salle. Je suis plutôt sport d’équipe ou sport solo en plein air. L’automne dernier, je me suis inscrite au cardio-poussette avec Cardio Plein Air. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je n’étais même pas certaine d’aimer ça. Pis j’ai eu la piqûre. Une vraie de vraie. Je me suis alors lancée cet hiver dans le cardio-traîneau.

Deux fois semaine, je vais au parc Maizerets. Parfois avec la tuque toute croche et la coordination douteuse d’une fille qui n’a pas dormi de la nuit parce que le p’tit fait ses dents. Le départ de la maison n’est pas toujours des plus jojo – couche à rechanger, régurgitations, trouve pas les bas chauds, le téléphone qui sonne pis c’est pas l’infirmière mais une fille génération snowflake qui te propose, plutôt distraite et plateaux de cafétéria en bruit de fond, une séance de voyance (et qui te raccroche au nez parce que non, tu n’es pas plus intéressée que la semaine passée). On doit vite s’habiller pour ne pas que bébé ait trop chaud (surtout s’il pleure, parce qu’être pogné dans un habit de neige avec des mitaines drettes comme des palmes et un cache-cou qui te tient la tête ben en axe, c’est pas l’fun).

Si les départs de la maison sont souvent des festivals d’imprévus, sachez que tout ce brouhaha matinal est vite oublié une fois que les sentiers nous révèlent leur féérie hivernale!

Marie-Ève et Élianne, nos sympathiques entraîneuses et ambassadrices du fun en plein air, nous accompagnent tout au long de notre escapade dans les bois. Enthousiasme et bonne humeur sont toujours au rendez-vous (aux oubliettes les clichés de coachs impitoyables qui vous poussent à bout jusqu’à ce que vous vomissiez vos entrailles). Elles prennent le temps de connaître chacune des participantes. Elles peuvent ainsi adapter les mouvements à la condition physique de chacune et axer sur une approche personnalisée. En tout temps, nous sommes encouragées à respecter nos limites. Si vous êtes en shape et que vous voulez pousser un peu plus fort, elles vous guideront vers un rythme plus soutenu. Si vous avez tendance à rentrer les épaules et courber le dos quand il ne le faut pas, elles vous le rappelleront. Leurs précieux conseils permettent de prévenir les blessures. En matière de comment bouger, ce sont des expertes!

Quessé que ça mange en hiver

À quoi pouvez-vous vous attendre lors d’une séance de cardio-traîneau?

  • des capsules santé au début ou à la fin des entraînements
  • de la marche active, incluant des exercices diversifiés  – parfois aux noms oniriques (pas de géants, marche Frankenstein, etc.) ou toniques (esquive, punch, kick, etc.)
  • une courte séance pour travailler vos muscles à la fin du parcours
  • une répétition de mots clés visant à prévenir des problèmes de santé liés à la grossesse (périnée, plancher pelvien, diastase, etc.)
  • des paysages d’hiver féériques
  • des exercices de motricité fine pratico-pratiques (patentage de couvertes, de mousqueton, de corde de traîneau, de ceinture, bref de tout ce qui nous permet de tirer monsieur ou madame mitaine)
  • des rencontres fortuites dans les bois (observation de grand-duc, observation de photographes à gros Kodak observant le grand-duc, joviaux promeneurs matinaux, poussinots et poussinettes en sortie de garderie n’hésitant pas à poser de saugrenues questions à la vue des traîneaux aux allures de soucoupes volantes — C’est-tu des vrais bébés?)
  • des séances de partage décomplexé (non, t’es pas la seule à ne pas savoir ce que c’est une diastase) ou de réconfort (bon, il ne fait pas ses nuits mais au moins il n’a pas pogné la gastro).
  • des p’tits êtres trop trognons dans leurs habits de neige
  • un meilleur café, un meilleur polar, une meilleure télésérie : tout goûte meilleur après une bonne dose d’endorphines de sport hivernal!

Pour les mamans ouimais

Oui mais je risque de ne pas suivre le groupe!

De fréquents exercices sur place permettent au groupe qui se serait naturellement distancié lors de la marche de se regrouper. Les mamans les plus rapides n’ont qu’à dépasser par la droite.

Oui mais je ne veux pas que bébé prenne froid (pis moi aussi j’haïs ça avoir froid)!

Pense oignon, oublie le coton. Les entraîneuses auront des trucs pour toi. L’hiver et le Québec, ça va de pair. Aussi bien habituer bébé à tolérer le froid et la neige! Lors de froids extrêmes, l’entraînement sera annulé. Pour les mamans, le défi est plutôt de ne pas avoir trop chaud en bougeant!

Oui mais tout d’un coup que le p’tit braille tout le long?

Les branches de sapin enneigées, le soleil éclatant, le ciel bleu sans nuages : votre bébé aura bien des choses pour le distraire! La plupart des bébés s’endorment pendant l’entraînement et se réveillent vers la fin, à la séance de musculation. Votre bébé sera sans doute amusé de vous voir faire les mouvements et il y a de fortes chances qu’il observe aussi avec intérêt la gang de mamans défier leur centre de gravité. Les meilleures siestes de mon garçon sont d’ailleurs celles en traîneau. Il est si heureux lorsqu’il se réveille!

Oui mais je n’ai pas le p’tit kit qui fitte!

C’est pas les Jeux olympiques. Ton vieux faux col fera l’affaire.

Oui mais je suis trop fatiguée, je ne dors pas!

Le lendemain de mes pires nuits, le cardio-traîneau m’a fait un bien terrible! La journée commençait du bon pied : mon corps s’était dérouillé. Sois juste plus attentive pour ne pas faire de faux mouvements pis laisse la magie de l’hiver te désengourdir les sens.

En attendant l’hiver prochain, pourquoi ne pas essayer le cardio-poussette? Envoye maman, va jouer dehors!

Pour plus d’info : Cardio Plein Air