Limoilou dans les années 1960 (111) : accident face à Fourrures Roméo Falardeau | 14 juillet 2019 | Article par Jean Cazes

Crédit photo: Jocelyn Paquet (collection personnelle)

Limoilou dans les années 1960 (111) : accident face à Fourrures Roméo Falardeau

La série « Limoilou dans les années 1960 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Immortalisée en août 1967, les trois images historiques, en incluant les deux exposées dans la galerie ci-bas, illustrent un accident – un camion renversé – à l’intersection de la 4e Avenue et de la 5e Rue. Au-delà de l’impressionnant fait divers, l’intérêt de ces scènes repose également sur le commerce Fourrures Roméo Falardeau, que l’on aperçoit en arrière-plan.

La photo comparative ci-bas, prise en direction nord, date du 10 juillet 2019.

Les trois vies de Fourrures Roméo Falardeau

C’est en 1938 que Fourrures Roméo Falardeau voit le jour au coin de la 4e Avenue et de la 5e Rue. Repris par son petit-fils, Christian Falardeau, le commerce déménage en 1989 sur la 3e Avenue, coin 7e Rue.

Le spectaculaire incendie du 14 janvier 2014 détruira Fourrures Roméo Falardeau et tout l’immeuble abritant aussi des logements. Un an et demi plus tard, le commerce reprendra tout de même temporairement ses activités dans les locaux de Tailleur en fourrures Denys, dans Maizerets, jusqu’à la retraite de Christian Falardeau. Depuis peu, son célèbre Limoiloup trône de nouveau à la même adresse où il a longtemps été admiré, au rez-de-chaussée du nouvel édifice qu’occupe maintenant Le Trèfle Limoilou.

Les photos d’archives de cet article sont tirées du fonds du collectif de photographes du Soleil, Photo moderne. Ce fonds constitue une partie de la collection de négatifs de Jocelyn Paquet, que Monlimoilou remercie pour sa fidèle collaboration.

Lire le billet précédent de la série : Limoilou dans les années 1960 (110) : Place des Chênes.

En savoir plus sur cette entreprise