Un CPE s’installe en milieu agricole | 19 mars 2019 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Gracieuseté

Un CPE s’installe en milieu agricole

Le CPE Les Pouces Verts, associé à la ferme maraîchère Bédard Blouin, devrait ouvrir ses portes en juin prochain. Cette nouvelle installation du CPE Pomme Cannelle, lui-même situé dans Maizerets, offrira 75 places dans un milieu agricole.

Situé à la jonction de Limoilou et Beauport, le CPE Les Pouces Verts veut mettre l’accent sur la pédagogie par la nature.

« On veut développer l’autonomie des enfants pour qu’ils puissent trouver des solutions aux problèmes auxquels ils font face. Ils peuvent apprendre, par exemple, à construire une petite cabane avec des branches. Les enfants seront en contact avec la nature, mais aussi avec l’agriculture », explique Chantal Roy, directrice-adjointe à la pédagogie au CPE Pomme Cannelle.

Le CPE les Pouces Verts mise sur la pédagogie par la nature et le développement de l’autonomie de l’enfant en milieu agricole.

Des jardins pédagogiques avec des boîtes de légumes seront aménagés. Pour garantir la meilleure réussite possible de ce projet, les Urbainculteurs vont fournir de la formation aux membres du personnel.

« On veut sensibiliser les enfants au thème ‘Cultiver l’avenir : des jardins pour apprendre’. On va aussi acheter des livres sur le sujet. En fait, on va investir 12 200 $ en matériel », précise Cécilia Oliva, directrice générale du CPE Pomme Cannelle.

Même vision

La ferme familiale Bédard Blouin – qui en est à sa troisième génération – investit près de 1,2 M$ pour mettre aux normes sa maison ancestrale et y ajouter une annexe sur son terrain, pour le bénéfice du CPE les Pouces Verts, qui sera locataire des lieux.

« Au départ, c’était un projet privé. Mais après trois ans de démarches, on s’est associé avec le CPE Pomme Cannelle, qui avait la même vision que la nôtre pour une nouvelle installation. On veut que les enfants aient un contact forestier, agricole, horticole et serricole », indique Sarah Bédard, de la ferme Bédard et Blouin. Elle est partie prenante du projet avec l’un de ses frères, Jean-Sébastien.

Mme Bédard souhaite que ce projet puisse inspirer d’autres initiatives du genre. «Le respect de la nature, le travail de la terre et bouger en plein air sont des valeurs importantes à transmettre», conclut la mère de famille. Soulignons que la nouvelle installation n’est pas encore ouverte qu’elle a déjà comblé ses 75 places.