2019 : rétrospective des grands projets immobiliers | 2 janvier 2020 | Article par Jean Cazes

Hôpital de l’Enfant-Jésus, vue panoramique, le 24 décembre 2019. On remarque au premier plan le réaménagement en cours du boulevard Henri-Bourassa sur son flanc est.

2019 : rétrospective des grands projets immobiliers

Ces derniers mois, dans Limoilou, d’importants projets immobiliers ont été achevés, sont toujours en chantier ou ont été annoncés pour 2020. Rétrospective des principaux travaux qui ont retenu notre attention.

Des grands trois secteurs du quartier, Maizerets remporte de loin la palme au chapitre de la construction institutionnelle ou résidentielle.

L’effet d’entrainement des deux plus grands chantiers

D’entrée de jeu, l’année 2019 marque la réalisation, dans Maizerets, d’un projet communautaire majeur de la Ville de Québec inscrit dans son programme triennal d’immobilisation (PTI) 2018-2020.

Centre Mgr Marcoux. 7 septembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Le Centre Mgr Marcoux – Ouvert en mai, le nouveau centre communautaire, relocalisé au parc Bardy, a reçu la population à sa Journée « Portes ouvertes », en septembre. Des citoyens ont pu ainsi découvrir son café-santé, sa joujouthèque, son gymnase, ses multiples salles et ses aires de repos. Sa construction a nécessité un investissement de l’ordre de 10 M$ partagé entre les trois paliers de gouvernement.

 

L’immeuble Un Toit Vert, près de l’édifice du fédéral. 11 août 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Un Toit Vert – Par ailleurs, dans l’écoquartier D’Estimauville, les 70 logements de l’immeuble qu’a chapeauté Action-Habitation a reçu ses premières familles en juillet dernier. Réalisé à hauteur de quelque 17 M$, ce projet a été en partie financé par la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Toujours dans Maizerets, ces deux importants chantiers de Limoilou créent clairement un effet d’entrainement sur le développement résidentiel du secteur, et cela nous a été souligné par plusieurs promoteurs. En complément, la galerie au bas de l’article rappelle quelques avancements des projets répertoriés qui suivent.

 

Progression du centre intégré de cancérologie (phase I) dont l’ouverture est prévue dans un an. Photo prise le 24 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Le mégahôpital – Lancé en mai 2017, ce gigantesque chantier avance à grands pas en incorporant L’Enfant-Jésus. Rappelons que la superficie totale du nouveau complexe hospitalier (NCH) du CHU de Québec sera de 180 693 m2 au terme de sa construction en 2025 (plus de deux fois la superficie de l’Hôtel-Dieu de Québec) après un investissement de quelque 2 G$.  Dans le cadre de la seconde phase des travaux, on entamera en janvier prochain la construction de l’immeuble d’une douzaine d’étages pour les soins critiques. 

 

Siège social du CNESST. 24 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Le siège de la CNESST – En construction depuis l’hiver 2018, le siège social de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) accueillera pour sa part dès 2021 quelque 1850 fonctionnaires. Il s’agit d’un investissement de plus de 150 M$ pour cet immeuble, avec stationnement étagé, d’une superficie de 34 500 mètres carrés qui mettra le bois en valeur.

À ces méga-chantiers s’ajoutent donc ces immeubles qui demeurent en cours de réalisation :

 

AXCÈS Trigone Quartier Maizerets. 24 décembre 2019.

AXCÈS Trigone Quartier Maizerets – Toujours dans l’est de Limoilou, cet ensemble résidentiel en chantier depuis septembre sur le boulevard Montmorency, offrira 98 condos locatifs sur quatre étages. Érigé au coût de quelque 20 M$ par ImDevCo en partenariat avec la firme montréalaise Habitations Trigone, ce projet de logements en fait le plus imposant du quartier Maizerets depuis la construction, en 2014, des trois premières phases des condos Mont-Thabor.

 

Le Parcours. 24 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Le Parcours – En construction depuis mars à l’intersection du chemin de la Canardière et de l’avenue de la Ronde, la maison de chambres accueillera cet hiver ses premiers locataires. Propriété de l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ), l’immeuble de 27 logements réservés à une clientèle marginalisée, a été réalisé en collaboration avec le Comité Maison de chambres de Québec (CMCQ).

 

L’îlot des Capucins, phase III. 24 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

L’Îlot des Capucins, phase 3 – Enfin, cette fois dans le Vieux-Limoilou, cette dernière phase pourra être livrée en mai 2020. Il s’agit d’un édifice de 76 unités de logements répartis sur cinq étages. Rappelons que ce projet de quelque 20 M$, du promoteur David Grondin, a vu le jour en 2016 après des années de spéculations sur l’avenir du vaste terrain longtemps en friche près du cégep Limoilou.

 

Autres projets qui verront le jour en 2020

Parmi les autres grands projets qui ont été confirmés pour l’an prochain, celui présenté dans sa première version en remplacement de l’ex-église Saint-François-d’Assise avait particulièrement attisé les craintes de Limoulois.

L’ex-église. 10 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Projet d’ACERO Groupe immobilier – En novembre dernier, le conseil de quartier du Vieux-Limoilou a finalement émis une recommandation favorable au futur immeuble, qui a vu sa hauteur passer de 18 à sept étages. L’ancienne église est actuellement en cours de démolition, par l’intérieur. La livraison de quelque 90 unités avec des espaces commerciaux au rez-de-chaussée est prévue pour 2021.

 

Site de l’immeuble de Construction SR. 10 novembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Le Hubert – Autre projet résidentiel dont la construction doit s’amorcer en début d’année au coin de l’avenue de la Ronde et de la rue Bruneau, Le Hubert accueillera ses premiers locataires l’été prochain. Construction SR investit quelque 4,5 M$ dans son futur édifice de 24 logements répartis sur quatre étages.

 

Annonces ou confirmations à surveiller

De nouveau dans le quartier Maizerets, Action-Habitation nous a confirmé qu’un édifice de 140 logements sociaux verra le jour à l’intersection de la rue Marie-Clarisse et de la 18e Rue.

Intersection Marie-Clarisse et 18e Rue. 24 décembre 2019.
Crédit photo: Jean Cazes

Son dévoilement reste à venir, vraisemblablement avant février. Juste en face, Concept Saint-Laurent, le promoteurs des condos Mont-Thabor, annonce sur son site Web son avant-dernière phase de 40 condos en location qui seraient disponibles en 2021.

D’autre part, tel que souligné dans Le Soleil de 9 août dernier, Synchro immobilier projette la construction d’un immeuble de plus d’une cinquantaine de logements sur quatre ou cinq étages dans le voisinage du pont Drouin, soit « au-dessus de la piscine de boue stagnante du 445, 1re Avenue. […] Le lot où l’eau s’accumule a suscité la grogne de résidents », comme le souligne le journaliste Baptiste Ricard-Châtelin. Juste en face, le même promoteur aurait toujours l’intention de réaliser le projet de copropriétés que nous avions dévoilé en février 2018.

Enfin, pour revenir à l’écoquartier D’Estimauville, la Ville a récemment annoncé la mise en vente, dans le cadre de sa phase II, de trois grands terrains pour la construction d’immeubles à logements d’une hauteur maximale de six étages et de maisons en rangée.