Chez Madame Charlotte ferme ses portes

Le rideau tombe chez Madame Charlotte, où bon nombre d’habitués venaient prendre un repas. Le restaurant offrira un dernier service, le 26 avril, avant de fermer ses portes.

« On est très sereins, c’est une décision qui a été mûrement réfléchie », exprime en entrevue Jean-Thomas Grantham, qui s’occupait du restaurant avec sa conjointe Sarah Magnan, depuis bientôt six ans.

La fin de leur bail commercial et l’arrivée prochaine d’un troisième enfant dans la famille auront poussé le couple à mettre la clé dans la porte de Chez Madame Charlotte.

« On a annoncé notre décision à nos plus fidèles clients. Le restaurant a été fondé il y a 14 ans et demi! En ce qui nous concerne, ça faisait presque six ans qu’on s’en occupait de A à Z, avec l’aide de quelques amis. Ça a été une belle aventure; on a été fidèles aux valeurs qu’on voulait transmettre », souligne le principal intéressé.

Il est certain qu’avec le temps, de belles relations se sont tissées entre les commerçants et les clients. Certains déjeuners portent même le nom de quelques-uns d’entre eux, comme le déjeuner Marcelle, qui est aussi en réalité une fidèle cliente, préposée aux bénéficiaires.

« S’il y a bien un petit pincement au coeur qu’on va avoir [en fermant le restaurant], c’est qu’on n’aura plus le rendez-vous chaque dimanche qu’on avait avec certains clients, à leur parler, les côtoyer. C’est une grande tristesse », admet-il.

Depuis la fin de l’hiver dernier, le restaurant est déjà fermé au public en semaine, puisque Jean-Thomas et Sarah sont occupés à préparer des repas pour des enfants polyhandicapés vivant dans la Maison des Petites Lucioles, à Limoilou. Le couple d’entrepreneurs a accueilli aussi au fil du temps plusieurs groupes privés et partys de bureau. Il loue aussi ses espaces  pour des ateliers d’artistes.

Bazar

Véritable petite mine d’or d’objets de différentes époques, d’artistes et d’artisans, le couple de commerçants va préparer un bazar, dans la journée du dimanche 3 mai, pour vendre les articles contenus dans le restaurant.

« Les gens pourront repartir avec une petite parcelle de souvenir, avec un item qui leur fera penser au lieu qu’ils ont fréquenté, ou simplement avoir l’opportunité d’avoir un objet kitsch et quétaine […] Pour le reste, on verra en temps et lieu si on veut relever d’autres défis plus tard », conclut Jean-Thomas Grantham.

La nouvelle de la fermeture suscite déjà des réactions sur la page Facebook du restaurant. D’ici le 26 avril, Chez Madame Charlotte demeure ouvert au public pour les déjeuners/brunchs le dimanche, de 9 h 30 à 13 h.

À lire aussi : Dans les bras de Madame Charlotte et La famille d’abord chez Madame Charlotte!

En savoir plus sur...