Le RTC investit 2 M$ dans son réseau à Beauport et Maizerets | 14 janvier 2020 | Article par Véronique Demers

Crédit photo: Céline Fabriès

Le RTC investit 2 M$ dans son réseau à Beauport et Maizerets

Les familles et amateurs de plein air qui aiment fréquenter le Domaine de Maizerets devraient être ravis d’apprendre qu’ils auront bientôt un service de bus qui les amènera à l’entrée du vaste parc, grâce au prolongement vers le sud du parcours 52.

Publicité

Présentement, les usagers du RTC doivent marcher environ 550 mètres de l’arrêt du Métrobus 800, sur le chemin de la Canardière, jusqu’au Domaine de Maizerets.

« Il y aura une augmentation de la fréquence du parcours 52 la fin de semaine; ce sera augmenté aux 60 minutes au lieu de 120 minutes. Ce sera possible d’aller au Domaine de Maizerets en tout temps avec un arrêt juste devant l’entrée. C’est un lien qui n’existe pas aujourd’hui », souligne Jean-Baptiste Maur, conseiller principal en planification au Réseau de transport de la Capitale (RTC).

Ainsi, le prolongement du parcours 52 vers le sud est l’un des changements que souhaite apporter le RTC dans les secteurs de Maizerets et Beauport. Les modifications proposées impliquent un investissement annuel supplémentaire de 2 M$ en services additionnels (excluant les immobilisations).

En résumé, il y aura trois nouveaux parcours eXpress (258, 344 et 554), près de 250 départs supplémentaires par semaine (eXpress et leBus) et près de 800 nouvelles places en Parc-O-Bus, dont 400 ajoutées en 2020 lors de l’ouverture du Parc-O-Bus Sainte-Anne. Le RTC a acquis le terrain à l’intersection des rues Seigneuriale et Adanac pour y construire le deuxième Parc-O-Bus régional dans le secteur Beauport.

« On a mis la main sur 250 places (de stationnement), mais au final, on vise 400 places », indique Rémy Normand, président du RTC.

Hausse d’achalandage potentielle de 10%

M. Normand qualifie de « majeure » la révision du réseau dans Beauport et Maizerets.

« Ça comporte beaucoup de défis. On veut optimiser le territoire, tout en allant chercher de la nouvelle clientèle. On fait le pari de gagner du temps ou, au pire, d’avoir le même temps de parcours. Ça nécessite des changements d’habitudes », a-t-il fait valoir.

Questionné sur l’achalandage actuel dans les secteurs visés, M. Normand a évalué à 2 millions les déplacements annuels. Le conseiller municipal responsable des transports s’attend à une augmentation de 200 000 à 250 000 déplacements. « On s’attend à 10 % de plus dans la première année. Il se peut que ce soit plus », a-t-il nuancé.

Nouveau complexe hospitalier de l’Enfant-Jésus

Un autre changement dans Limoilou concerne le parcours 54 vers le sud, qui se rend vers le nouveau complexe hospitalier et le Cégep Limoilou (campus de Québec). Un ajout de 11 départs aller-retour en journée est prévu. Les fins de semaine, la fréquence sera aux 30 minutes (au lieu de 30 à 60 minutes selon l’heure de la journée).

« On veut mieux desservir les nouveaux générateurs d’achalandage, comme le futur siège social de la CNESST, l’écoquartier D’Estimauville, le nouveau complexe hospitalier et le déménagement de Médicago », résume M. Maur, conseiller principal en planification au RTC.

Après les consultations sur le web et les kiosques d’information au cours des prochains jours, le RTC planchera à détailler les horaires et les parcours. La mise en service du réseau révisé dans Beauport et Maizerets est prévue pour l’automne.

Jusqu’au 2 février, la population est invitée à s’exprimer sur les modifications proposées au réseau du RTC dans les secteurs Beauport et Maizerets en ligne au consultations.rtcquebec.ca

Kiosques d’information dans Limoilou

  • 24 janvier Cégep de Limoilou (campus Québec), de 11 h à 14 h
  • 28 janvier Centre hospitalier universitaire (Hôpital de l’Enfant-Jésus), de 7 h à 17 h