Limoilou dans les années 1960 (125) : intersection des Capucins et de la Canardière | 12 avril 2020 | Article par Jean Cazes

L’intersection des Capucins et de la Canardière, photographiée en décembre 1964.

Crédit photo: Jocelyn Paquet (collection personnelle)

Limoilou dans les années 1960 (125) : intersection des Capucins et de la Canardière

La série « Limoilou dans les années 1960 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Publicité

La photo en vedette immortalisée en décembre 1964 illustre une vue en direction nord de l’intersection du boulevard des Capucins et du chemin de la Canardière. Tirée de la collection de négatifs de notre collaborateur Jocelyn Paquet, cette photo est identifiée au fonds du collectif de photographes du journal Le Soleil, Photo Moderne.

Placée dans la galerie au bas de l’article, la scène réactualisée date du 1er avril 2020. À gauche, on y observe aujourd’hui le chantier de la dernière phase de l’Îlot des Capucins. En arrière-plan, des logements et une station-service Texaco ont fait place à la nouvelle aile du Cégep Limoilou à la fin des années 1980. Le Cégep Limoilou résulte de la fusion entre l’Institut de technologie de Québec et l’Externat classique Saint-Jean-Eudes, en 1967.

« Démolies vers 1974-1975 »

Nous avons déjà documenté l’évolution commerciale et résidentielle de ce carrefour depuis la décennie 1950, plus précisément sur le quadrilatère qu’occupe aujourd’hui les immeubles de l’Îlot des Capucins. On sait par exemple que l’ancienne station-service Champlain a fait place, moins de trois ans plus tard, à un « Poulet frit à la Kentucky », lequel fermera ses portes dans les années 1990. L’arrivée du Dominion (plus tard, l‘Intermarché) a aussi fait l’objet de cette autre capsule historique.

Concernant la transformation du paysage urbain en arrière-plan avant l’agrandissement du cégep, Eddy Cooper a répondu à notre appel à tous sur la page Facebook du groupe « Retour vers le Passé (ville de Quebec) :

« La station-service Texaco ainsi que les maisons qui donnaient sur la 8e Avenue et une partie de la 11e Rue ont été démolies vers 1974-1975 lors de la création des cégeps. Par la suite, jusqu’au début 1980, c’était simplement un grand terrain vert appartenant au cégep. C’était notre terrain de football. »

Cela dit, Denys Hawey évoque ce souvenir d’étudiant à Saint-Jean-Eudes : « Il nous arrivait, le vendredi, de ne pas apporter notre lunch comme c’était la norme et d’aller manger un hot-dog au Dominion. Tellement bons, ces hot-dogs ! »

Vous avez, vous aussi, des informations, des souvenirs à nous partager sur ce sujet ? N’hésitez pas à nous en faire part sur notre page Facebook !

Voir le billet précédent de la série : Limoilou dans les années 1960 (124) : garage Nadeau & Prémont.

À lire aussi : Dix ans de grands chantiers (2) : de l’Intermarché à l’Îlot des Capucins.