Limoilou dans les années 1960 (121) : commerce Simard Autos Parts | 16 février 2020 | Article par Jean Cazes

Simard Autos Parts, en février 1963.

Crédit photo: Jocelyn Paquet (collection personnelle)

Limoilou dans les années 1960 (121) : commerce Simard Autos Parts

La série « Limoilou dans les années 1960 » revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources.

Publicité

La scène en vedette immortalisée en février 1963 illustre, en direction est, l’ancien commerce Simard Autos Parts de la rue Dorchester (aujourd’hui, de la Pointe-aux-Lièvres), au coin de la rue Domagaya (un toponyme chargé d’histoire). Cette photo est tirée d’une série de trois images publiées sur la page Facebook de notre collaborateur Jocelyn Paquet. Elles proviennent de son fonds de négatifs identifié au collectif de photographes du Soleil, Photo moderne.

Placée dans la galerie au bas de l’article, la scène réactualisée a été capturée le 12 février 2020. Sur la photo originale, ce commerce et la maison voisine qui signalaient l’entrée de ce qu’on nommait à l’origine le village de Stadacona, ont vraisemblablement disparu dans la foulée de la « bétonnisation » de la rivière Saint-Charles, au milieu des années 1970. En effet, en 1996, cette section de la rivière avait fait l’objet de la première phase des travaux de renaturalisation des berges.

En 1945, vue en direction nord-ouest à partir de Pointe-aux-Lièvres.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Par ailleurs, on devine à droite, sur les deux photos, l’entrée du pont Lavigueur qui a aussi fait l’objet d’une capsule historique et dont la photo est reproduite ci-contre.

À l’exemple des ponts Drouin et Dorchester, le pont Lavigueur dit « à bascule » comprenait un contrepoids qui servait à lever le tablier du pont. En 1967, il a été débarrassé de son contrepoids puisque l’époque des goélettes était révolue.

Vous avez des anecdotes, des souvenirs à nous évoquer sur Simard Auto Parts et son environnement ? N’hésitez pas à nous en faire mention sur notre page Facebook !

Voir le billet précédent de la série : Limoilou dans les années 1960 (120) : trottoir de la 3e Avenue.