Un projet visionnaire pour La Patente | 14 juillet 2020 | Article par Amélie Légaré

Modélisation de la vision future de La Patente.

Crédit photo: Courtoisie

Un projet visionnaire pour La Patente

Dans le cadre de la première journée d’embellissement de La Patente le 4 juillet dernier, les bénévoles du comité aménagement présentaient leur vision du futur de l’atelier coopératif. Une modélisation servira de levier auprès d’organismes subventionnaires ou de partenaires potentiels dans le but de réaliser ce projet d’ampleur.

Dans un esprit communautaire, les membres de La Patente peuvent venir y travailler le bois, le métal, l’électronique, ou même faire de la couture par une mise en commun du matériel. Le besoin de refaire la toiture a amené son lot de réflexions au sein des bénévoles. Comme cet investissement est déjà nécessaire, l’idée de revoir l’aménagement complet a fait son bout de chemin. Les gens présents à la présentation se sont exclamés à la vue de la modélisation « sans contrainte technique ou budgétaire » qui a été pensée par l’équipe.

« On voit déjà que La Patente, telle qu’elle est, commence à prendre une nouvelle forme et une nouvelle vie. Les choses commencent à bien se mettre en place, mais il y a du potentiel incroyable pour la suite », confie Simon Parent. « L’objectif est d’en faire un lieu collectif, de multiplier les espaces dédiés aux membres et de multiplier les possibilités de travail au niveau de la matière. »

Nouveau lieu de travail et de création

Tout d’abord, l’équipe songe ajouter un étage avec des locaux et des serres sur la toiture pour avoir un lieu de production alimentaire sur place. Puisque le terrain est zoné mixte, l’idée d’intégrer des logements permettraient de créer une dynamique d’échange avec des gens de l’extérieur qui contribueraient à la coopérative.

À l’intérieur du bâtiment, un kiosque et un café permettraient d’accueillir les visiteurs et de servir de lieu de coworking. Au rez-de-chaussée, des cuisines collectives seraient ajoutées en continuité de d’autres serres. À l’arrière, une partie de l’asphalte serait retirée afin de laisser place à un espace collectif pour des activités, et y installer un petit écocentre et un centre de tri pour la récupération de matériaux pour les membres. Un poulailler et des espaces de verdissement pris en charge par Craque-Bitume et un comité viendraient compléter la cour.

L’aménagement serait semblable à La Patente présentement au niveau des espaces de travail et de l’entreposage des outils. En plus des locaux pour y tenir des ateliers, l’équipe s’imagine pouvoir offrir sur place des conférences ou des soirées propices aux échanges. Tout le lieu a été divisés de manière à diminuer les enjeux de bruit et à privilégier une logique de circuit court, le but étant de redonner une seconde vie aux matériaux utilisés.

Prochaines étapes

Ayant pour objectif de créer un lieu communautaire autonome qui représente bien ses membres, cette vision future de la coopérative se veut évolutive. « On définit plus ce qu’est La Patente, on affirme son caractère communautaire », précise Simon. « Le but, c’est de définir de grands espaces qui pourront ensuite s’adapter aux besoins de chacun des comités. »

« L’objectif, c’est ensuite d’être capable d’aller faire des demandes de subventions, prendre ces images et faire des démarches pour obtenir des partenaires et voir si on est capable d’aller de l’avant avec cette vision », conclut Simon.

Journées d’embellissement

Les journées d’embellissement sont une occasion pour les membres de collaborer à l’entretien et l’amélioration de la coopérative en rénovant ou en nettoyant dans une ambiance conviviale les premiers samedis de chaque mois. « Nous souhaitons que ces moments festifs servent à tisser des liens dans la communauté tout en permettant d’améliorer ensemble les espaces que nous partageons », peut-on lire sur la page Facebook de La Patente.