Un Toit en réserve : coup d’oeil au projet de logements sociaux sur la 5e Rue | 25 mars 2021 | Article par Jean Cazes

Modélisation du nouvel immeuble de la 5e Rue, à l’intersection de la 6e Avenue. Vue en direction est.

Crédit photo: Lafond Côté architectes

Un Toit en réserve : coup d’oeil au projet de logements sociaux sur la 5e Rue

Entreprise il y deux semaines sur la 5e Rue, la démolition d’un bâtiment désaffecté a été rendu nécessaire pour faire place à l’un des deux nouveaux immeubles de logements à prix modique qui se voisineront sous peu dans ce secteur du Vieux-Limoilou.

Publicité

Le groupe de ressources techniques (GRT) Action-Habitation accompagne l’organisme porteur Un toit en réserve pour la réalisation de ce double projet de reconstruction de logements réservés pour des personnes seules à faibles revenus. Il s’agit de deux édifices qui abriteront au total 21 unités locatives se déclinant en 3 1/2, studios et quelques chambres.

Une remise en état trop risquée

Fin des travaux de démolition au 600, 5e Rue. 24 mars 2021.
Crédit photo: Jean Cazes

Le site du plus important de ces projets a attiré l’attention ces derniers jours, considérant le caractère attractif de la 5e Rue, dont la perspective s’ouvre sur l’iconique église Saint-Charles. Non loin derrière, le second bâtiment sera érigé sur la rue J.-E. Cauchon, en lieu et place d’un autre immeuble sur le point également de disparaître.

Voilà cinq ans que Un Toit en réserve a fait l’acquisition des deux anciens immeubles. Il était au départ question de rénovations, comme le souligne Réjean Boilard, agent de développement chez Action-Habitation :

« C’était vraiment dans nos intentions, au début, de rénover les deux bâtiments. Mais cela s’est avéré trop dangereux, en particulier pour celui du 600, 5e Rue, qui risquait de s’effondrer pendant les travaux. C’est pourquoi, en 2019, nous avons lancé un appel d’offres pour en construire de nouveaux, et on a travaillé depuis avec l’entreprise Construction Citadelle.

Les architectes de Lafond Côté ont aussi été retenus. Cette firme, faut-il le rappeler, s’est distinguée à maintes reprises dans d’autres projets de logements sociaux pour Un Toit en réserve. À titre d’exemple, en association avec TERGOS, elle a réalisé dans l’écoquartier D’Estimauville l’immeuble Un Toit Vert, l’un des lauréats des Mérites d’architecture 2021 de la Ville de Québec.

L’édifice de la 5e Rue rappelle le précédent, qui comprenait cinq logements et neuf chambres : il s’intégrera donc harmonieusement à la trame urbaine du secteur. Le second s’élèvera sur quatre niveaux, soit un de plus que l’ancienne bâtisse de cinq unités du 696, rue J.-E. Cauchon.

S’inscrivant dans le cadre du programme AccèsLogis de la Société d’habitation de Québec (SHQ) en collaboration avec la Ville de Québec, la construction des deux nouveaux immeubles sera entreprise sous peu. Leur livraison est prévue « possiblement en décembre ou au plus tard en février 2022 », avance Réjean Boilard.

Progression du chantier des Habitations Marie-Clarisse

Les futures Habitations Marie-Clarisse. Vue en direction est sur le chantier des  24 mars 2021.
Crédit photo: Jean Cazes

Sur la 18e Rue, du côté de Maizerets, Action-Habitation soutient cette fois La Bouée pour la réalisation de son projet de mixité sociale de 106 unités locatives, les Habitations Marie-Clarisse, chantier qui a évolué depuis son lancement l’automne dernier.

Autre œuvre de Lafond Côté, l’immeuble de six étages sera livré au printemps 2022 face aux Condos Mont-Thabor dont on achève la réalisation de la phase 4.

Les personnes intéressées par un logement aux Habitations Marie-Clarisse peuvent remplir un formulaire sur le site d’Action-Habitation ou contacter le GRT au 418 648-1278.