D’Estimauville pourrait devenir un autre poumon vert pour Québec

Carte du secteur de D'Estimauville. Source: Le Soleil.Histoire notamment de réparer, encore et toujours, les erreurs du passé…Question bien personnelle, en passant: serait-il plus « naturel » d’inclure dans les limites administratives de l’arrondissement Limoilou la baie de Beauport (excluant le port de Québec), considérant les voies d’accès actuelles et entre autres, le plan d’ensemble faisant l’objet de ce dossier publié hier?Source: Annie Morin, Le Soleil, 17 juin 2009.

Ce qui est bon pour l’Ouest est bon pour l’Est. L’architecte Pierre Thibault propose d’ouvrir le secteur D’Estimauville sur le fleuve Saint-Laurent en le dotant d’une promenade Samuel-De Champlain, à laquelle se grefferaient un parc digne des plaines d’Abraham et un nouveau quartier aussi dense que vert. (…)«Les gens ne réalisent pas, mais quand on regarde une carte aérienne, l’autoroute vient tout bouffer», explique l’architecte en montrant du doigt les grands espaces sacrifiés à l’asphalte et l’emplacement stratégique d’un dépôt à neige «qui a la plus belle vue en ville». (…)À la place de l’autoroute, l’architecte propose d’aménager un grand parc, reliant la baie de Beauport et le domaine Maizerets. Une piste cyclable donnerait accès au centre-ville de Québec en quelques minutes à peine et permettrait de rejoindre l’île d’Orléans et même la Côte-de-Beaupré dans l’autre direction. (…)Pendant que commerces et bureaux prendraient place le long des boulevards D’Estimauville et Sainte-Anne, des résidences seraient aménagées dans des petites rues presque privées situées juste derrière. (…)«Il faut réserver des unités pour des familles à revenu moindre. Ça prend de la location aussi pour garder le quartier vivant. Ce n’est pas tout le monde qui a 250 000 $ à mettre sur un condo», souligne M. Thibault, qui évoque un «Limoilou amélioré» où jeunes familles côtoieraient étudiants et retraités. (…)Un quartier branché sur le Saint-Laurent, axé sur la mixité des usages, «peut-être le plus prisé de la capitale». Non, ce n’est pas Pierre Thibault qui parle de ses visées pour le secteur D’Estimauville, mais bien le maire de Québec. Depuis une semaine, Régis Labeaume remet en question le plan de développement articulé autour du projet de NeuroCité. Et il va dans le même sens que l’architecte, qui a déjà fait part de sa vision d’avenir au comité sur la mobilité durable, où ils siègent tous deux. (…)

[ La suite. À consulter notamment, ce billet. ]