Entretien avec Steven Guilbeault : «Un ministère de la Voirie»

Source : Éric Moreault, Le Soleil, 8 décembre 2009.

Le transport et l’aménagement du territoire représentent le grand défi qu’aura à relever un Québec plus durable, estime Steven Guilbeault. Si l’idée fait son chemin dans les administrations municipales, ce n’est pas encore le cas dans les paliers supérieurs où «en termes de mentalités, on est encore dans les années 1950», dénonce l’écologiste.«En matière de transports, le Québec est plutôt lent», écrit M. Guilbeault, cofondateur et porte-parole d’Équiterre, dans son nouveau livre Alerte : Le Québec à l’heure des changements climatiques. (…)Il note toutefois que les municipalités, plus proches de la population, évoluent plus rapidement, citant au passage le comité sur la mobilité durable présidé par le maire Labeaume à Québec et l’arrivée des bicyclettes Bixi à Montréal. (…)Si Steven Guilbeault proposait la gratuité du transport en commun au centre-ville de Québec, «je passerais pour un extraterrestre». «Pourtant, à Portland, c’est gratuit! Ils ont fait ce choix.» À Houston, au Texas, on élimine des places de stationnement au centre-ville pour faire plus de place au transport en commun. «Si on est capable de faire ça à Houston, Texas, on est capable de faire ça partout!» (…)

[ La suite. À lire : La place de l’auto à Québec. ]