La nouvelle terre d'accueil

Source: François Bourque, Le Soleil, 1er septembre 2009.

Publicité

L’information publiée en plein milieu du mois d’août n’a pas eu tout le retentissement qu’elle aurait mérité.C’est pourtant une des meilleures nouvelles reçues à Québec depuis longtemps. Depuis, disons… 2008.L’immigration est en forte hausse à Québec. Un bond de 30 % entre 2001 et 2006; le rythme semble se maintenir.Plus de 85 % des 7500 nouveaux arrivants entre 2001 et 2006 ont choisi de rester, selon les données du recensement 2006 analysées par la Ville. Ce taux de rétention est supérieur à la moyenne canadienne (80 %). (…)Les immigrants s’intègrent bien et sentent moins le besoin qu’ailleurs de se regrouper sur des bases ethniques.S’ils sont plus nombreux à Sainte-Foy-Sillery, dans La Cité et dans Limoilou, c’est parce qu’on y trouve davantage de logements locatifs, que l’accès au transport en commun y est plus facile et les services plus nombreux. (…)

[ La suite. À consulter notamment, ce billet. ]