Oiseaux empoisonnés en plein ciel

En fin de semaine, cette nouvelle – déplorable, et il faut bien le dire, propice à des titres accrocheurs – a fait le tour des médias du Québec, à l’exemple de cet autre fait divers…Source: Ian Bussière, Le Soleil, 31 août 2009.

Publicité

Plusieurs cadavres de quiscales bronzés jonchaient le sol alors que d'autres oiseaux blessés agonisaient, hier matin dans Limoilou. Photo (partie) Richard Caron.Un composé organique utilisé par une compagnie d’extermination serait responsable d’une macabre pluie d’oiseaux agonisants survenue hier matin dans le secteur de la 10e Rue et de la 2e Avenue à Limoilou. (…)Après vérification, les pompiers ont toutefois découvert que la cause de l’hécatombe provenait plutôt d’une des maisons du secteur. «Les propriétaires avaient un problème avec les pigeons et ils avaient demandé à une compagnie d’extermination d’utiliser un composé organique pour les éloigner», poursuit M. [Jacques] Rochon [chef aux opérations des pompiers de Québec].Le composé en question, l’aminopyridine 4, devait désorienter les pigeons et les éloigner du secteur, mais il semblerait qu’il ait plutôt agi comme un poison sur les quiscales bronzés, des oiseaux de plus petite taille. (…)

[ La suite. ]