Vélo : Un peu de civisme, bordel de merde!

3e Avenue. Photo: Jean Cazes, 22 juin 2009.Dure, dure, la vie de piétons sur les trottoirs de Québec!Photo ci-contre (une autre!) prise cet sprès-midi sur la 3e Avenue. Histoire d’appuyer le sujet de l’absence de discipline de certains cyclistes, thème abordé par David Desjardins et tout aussi important à souligner, selon moi, que le comportement de plusieurs automobilistes envers les… cyclistes!Source: David Desjardins, Voir (Québec), 22 juin 2009.

Le danger, quand on fait partie de la minorité et qu’on cherche à imposer sa présence, c’est de se croire investi d’une mission divine. Et avec, d’une permission spéciale qui nous exempterait de tout civisme.C’est souvent le cas avec les cyclistes. (…)Par civisme, je n’entends donc pas un respect scrupuleux du code, mais bien des autres utilisateurs de la route.Par exemple: à vélo, je n’attends pas toujours aux lumières jusqu’à ce qu’elles changent en ma faveur. Mais j’arrête, longtemps, et vérifie que je peux bien passer en toute sécurité, sans forcer de voiture à freiner non plus, puis j’y vais. Aux arrêts, je ralentis considérablement, jusqu’à m’immobiliser presque complètement, et m’adonne au même type de vérification avant d’avancer. Autrement, j’évolue dans le même sens que les voitures, mais je prends ma place et refuse de m’écraser dans les trous qui ponctuent régulièrement la bordure de la chaussée. Les trottoirs? Je ne les emprunte qu’à très basse vitesse, si j’y suis forcé, en évitant scrupuleusement de faire peur aux piétons s’il y en a. Quelques excuses et des sourires font habituellement l’affaire. (…)

[ La suite. À lire notamment, ce billet. ]