Avis d’imposition: grogne chez les proprios

Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 2 février 2010.

Publicité

La grogne s’installe chez les propriétaires qui reçoivent ces jours-ci leur avis d’imposition. Loin de suivre l’inflation, la facture réserve pour plusieurs des hausses d’impôt foncier nettement plus salées. (…)Quinze fois la moyenne(…) Une autre propriétaire, dans Limoilou cette fois, a reçu un avis d’imposition en hausse de 33 %, 15 fois la hausse moyenne de 2,25 % annoncée par l’administration Labeaume. La valeur de son immeuble est passée de 190 000 $ à 331 500 $ dans le nouveau rôle d’évaluation, une augmentation de 75 %. En fait, depuis 2004, la valeur de sa propriété a même plus que triplé! Les locataires écopent aussiLes locataires qui se pensaient à l’abri de l’effet des hausses d’impôt foncier risquent d’avoir une bien mauvaise surprise. La Régie du logement autorise en effet les propriétaires à leur refiler la totalité de l’augmentation contenue dans les avis d’imposition. «C’est une des lacunes dans la loi. Toute augmentation de taxes peut être refilée à 100 % au locataire. C’est pour ça que les propriétaires [d’immeubles à logements] ne contestent jamais le rôle d’évaluation», déplore Nicole Dionne, coordonnatrice du Bureau d’animation et information logement de Québec (BAIL). (…)

[ La suite. À lire aussi : Le choix des jeunes familles : «Ça part tellement vite, il faut quasiment être en vacances pour acheter une maison dans Limoilou.». ]