Cramaglace! (2)

Première escale, Le Bar laitier Lilo. Reconnu pour la richesse de sa crème, Lilo représente LE bar à crème glacée typique. Le comptoir, affublé d’un toit rouge, est visité par de gourmands personnages venant d’aussi loin que Sainte-Foy!

Publicité

C’est que ces derniers ont remarqué que depuis quelques temps, on sert la fameuse « trempée » avec une couche de prés de 5 mm d’épais de chocolat de qualité supérieure. Cochon à souhait. Je tente d’attirer l’attention de Philémon sur les yogourts glacées mais rien n’y fait, il préfère la dure à la gomme balloune, yark! Mais après tout, c’est sa soirée.

Deuxième arrêt, Chocolaterie Aux Trésors Enchantés. Spécialité de la place : cornets gaufrés assaisonnés de bonbons sur le pourtour. Installés sur la terrasse, mon fils reconnaît Adam, un ami de la maternelle, et ses deux frères. Ceux-ci s’en donnent à cœur joie et se pourlèchent les babines de crème glacée dure au chocolat. Adam me rappelle quelqu’un : ça dégouline joyeusement sur ses mains, mais ça ne le dérange pas.

Après une discussion sympathique avec les parents sur la liste des articles scolaires, nous filons sur la 18e pour redescendre tranquillement, le bedon passablement plein, sur la 3e Avenue.En plein "centre-ville limoulois" se trouve Le Glacier. Bananasplits, sundaes et autres gourmandises du genre nous sont offertes. Je regarde Philémon d’un œil suspect, il a déjà mangé deux cornets en moins d’une heure! Son choix s’arrête sur une petite marbrée, fiou, un classique. Nous prenons place sur la petite terrasse extérieure question d’observer la faune urbaine qui à cet endroit, est fort divertissante. Subitement, un événement pratiquement impensable se produit, fiston n’en peut plus. Il me remet le cornet, à moitié mangé, et me supplie de le manger à sa place. Yes, je l’ai eu!!!!!! Mon fils au bec sucré a absorbé trop de crème glacée, nous changeons donc les rôles. Je deviens goûteuse et lui photographe. Quelques clichés plus tard, nous rentrons sagement à la maison, les babines et les mains toutes collées. Vive la glace!

Question de ne pas abuser des bonnes choses, nous prenons une pause et vous offrirons sous peu un nouveau texte concernant des commerces de glaces artisanales situés à Limoilou…

[ À lire aussi : Cramaglace! (1). ]