Les cyclistes d’hiver pédalent pour des voies réservées en ville

C’était justement mon intention, de prendre mon vélo pour le boulot, aujourd’hui. Liberté, autonomie, santé! Mais faut dire qu’on a hiver exceptionnel…Presque au même moment, nos éternels rabat-joie-qui-nous-veulent du-bien reviennent inlassablement à la charge avec leur petite morale d’«experts»… malgré les avis contradictoires, mais solidement appuyés de Vélo-Québec!Source : Baptiste Ricard-Châtelain, Le Soleil, 17 février 2010.

Une centaine de cyclistes de Montréal, de Québec, du Saguenay et de l'Est-du-Québec ont roulé entre 250 et 300 km jusqu'à l'Assemblée nationale pour réclâmer des pistes cyclables sécuritaires en hiver. Le Soleil, Steve Deschênes.Depuis qu’il enfourche son vélo l’hiver, le comédien Emmanuel Bilodeau se sent mieux : «Ç’a changé ma vie. C’est une expérience sensorielle formidable.» Il est en bonne forme physique sans visites assidues au gym, débarque au boulot oxygéné et pollue moins.Il a pédalé dans la gadoue, mercredi, avec un groupe d’une centaine de cyclistes de Montréal, de Québec, du Saguenay et de l’Est-du-Québec qui ont roulé entre 250 et 300 km jusqu’à l’Assemblée nationale.Un total de plus ou moins 20 000 km en hiver pour demander aux élus de repenser le transport. Surtout pour souligner que la bicyclette dispute difficilement le bitume aux automobiles et aux camions. D’où la nécessité de voies réservées aux «deux roues» au coeur des agglomérations urbaines.«Il y a des pistes cyclables aménagées, mais elles sont pour la promenade [loin du centre-ville]», note Tania Rifo De Haro, résidante de Québec d’origine argentine qui a pédalé en Beauce au cours des derniers jours. «On en voudrait plus en ville.» Le rêve? Des pistes déroulées entre les pôles de résidence, de travail et les services comme les hôpitaux, les bibliothèques, les écoles. (…)

[ La suite. À lire entre autres billets : Une ville à repenser…. ]

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.