Des résidus verts aux ordures

Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 21 octobre 2010.

Pendant un mois, les résidus verts d'une partie de Limoilou ont invariablement abouti à l'incinérateur plutôt qu'au centre de compostage de Saint-Henri. Le transporteur Gaudreau a commis une erreur, a admis la Ville. Le Soleil, Laetitia Deconinck.La collecte des résidus verts a connu des ratés cette année à Québec. Dans au moins trois des six arrondissements, des matières destinées au compostage ont abouti à l’incinérateur. La Ville assure que les «transporteurs délinquants» ont été avertis et que tous les problèmes ont été réglés. (…)Deux journalistes du Soleil ont constaté les mêmes problèmes dans Limoilou. Daphnée Dion-Viens a vu ses restes de plates-bandes aboutir dans le même camion que les sacs verts. Elle avait pourtant pris la peine d’acheter à la quincaillerie un sac brun où l’on pouvait clairement lire «résidus de jardins». «On pouvait aussi y lire que toutes les municipalités acceptent ce sac biodégradable pour la collecte des résidus verts», rapporte-t-elle. Plus loin dans Limoilou, Jean-François Cliche a également vu un éboueur jeter un sac orange dans un camion à ordures rempli de sacs verts. (…)

[ La suite. À consulter notamment : Future usine de « biométhanisation » des déchets de table : résistance dans Limoilou?. ]