Écoquartiers à Québec : des architectes fébriles en attente

Source : Samuel Auger, Le Soleil, 7 novembre 2010.

Plusieurs boîtes d'architectes s'attendent à ce que l'administration Labeaume profite du Colloque sur l'innovation du 2 décembre pour donner les lignes directrices des écoquartiers envisagés sur son territoire. Celui de Hammarby, à Stockholm, est le premier du genre en Suède et est marqué par une forte densité d'habitation. Collaboration spéciale, Charles Garant.La souris d’ordinateur et la table à dessin de l’architecte Charles Garant s’activent par les temps qui courent. Fraîchement débarqué de Suède et du Danemark, où il a été aux premières loges pour constater l’effet des écoquartiers sur le tissu urbain, l’architecte de Québec n’attend que le feu vert de la capitale pour soumettre ses propres concepts pour les secteurs de D’Estimauville et de la Pointe-aux-Lièvres. (…)Après sa visite au royaume scan­dinave, Charles Garant se dit maintenant convaincu par l’approche suédoise souvent citée à Québec. «Ça fonctionne. Ça a l’air d’un quartier intégré. Même les commerces, ils se sont remplis, et il semble y avoir une demande sup­plémentaire, ce qui est assez rare. Ça fonctionne. Il y a une bon­ne partie de bureaux, et il y a une très bonne mixité. Ce sont des quartiers qui sont très den­ses, surtout Hammarby, on parle de six étages en continu.» (…)

[ La suite. À consulter entre autres billets : Écoquartiers : le modèle suédois revu et corrigé et Écoquartiers D’Estimauville et de la Pointe-aux-Lièvres : rappel. ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir