Écoquartiers : Québec ira solliciter les promoteurs étrangers

Source : Le Soleil, 26 décembre 2010.

Projets résidentiels nouveaux en Amérique du Nord, les écoquartiers - comme celui de la Pointe-aux-Lièvres à Québec - sont désormais répandus en Europe. Photothèque Le Soleil.La Ville de Québec ira solliciter les promoteurs du Canada anglais, des États-Unis et même d’Europe pour investir dans ses deux projets d’écoquartiers. Un voyage promotionnel sera organisé en février pour aller à la rencontre d’investisseurs s’étant manifestés depuis un peu plus d’un an.Depuis l’annonce des projets d’écoquartiers à D’Estimauville et la Pointe-aux-Lièvres en septembre 2009, le téléphone de Charles Marceau ne dérougit pas. Coordonnateur aux grands projets économiques de Québec, c’est à lui que revient la tâche de «vendre» ces projets résidentiels nouveau genre. Nouveau genre en Amérique du Nord, puisque ceux-ci sont désormais répandus en Europe. (…)Même si Québec ira faire la cour aux investisseurs étrangers, Charles Marceau assure que les promoteurs locaux pourront prendre part au projet d’écoquartiers. Ceux-ci pourraient former un consortium d’entreprises afin de réaliser certaines phases, suggère-t-il. La Pointe-aux-Lièvres et D’Estimauville ont d’ailleurs été subdivisés en plusieurs lots pour permettre aux plus petits joueurs de se tailler une place. (…)

[ La suite. À lire entre autres billets : D’Estimauville : les promoteurs se manifestent et Écoquartiers D’Estimauville et de la Pointe-aux-Lièvres : rappel. ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir