En guerre contre l'étalement urbain

En complément d'information d'un dossier qui suscite déjà beaucoup de réactions, notamment des municipalités de la couronne nord, Le glas du rêve américain.Québec veut contenir la demande en eau potable (Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 31 mai 2010.)

Le maire Régis Labeaume a dévoilé sa vision du développement durable pour la ville de Québec, notamment en ce qui a trait à l'eau potable. Le Soleil, Laetitia Deconinck.L'administration Labeaume utilisera l'eau pour vendre à la population la nécessité de freiner l'étalement urbain en densifiant les quartiers existants. Disant vouloir protéger sa principale source d'eau potable, Québec resserrera sévèrement les règles pour construire dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles. Et ce, tant sur son territoire que chez ses voisins.Dans un discours fleuve de 45 minutes lundi matin, le maire Régis Labeaume a présenté le premier volet de son plan de développement de la capitale pour les 25 prochaines années. Un avenir qui passe par la densification des quartiers existants et non par un étalement au nord, s'est-il efforcé à démontrer. (...)Dans son discours lundi, le maire a directement relié la protection de l'eau potable à la lutte contre l'étalement urbain. La couronne nord fermée au développement, Québec n'aura d'autre choix que de miser désormais sur la densification du sud de son territoire.«Le nouveau cadre urbain devra reposer sur le réaménagement des quartiers existants et sur une utilisation des terrains vacants ou peu utilisés», a d'ailleurs insisté M. Labeaume. (...)

[ La suite. À lire entre autres billets : Un tramway pour développer la ville. ]