L’hippodrome entre les mains de la Ville

Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 10 mars 2010.

La Ville de Québec a dû négocier pour récupérer le bail de l'hippodrome des mains d'un syndic de faillite, qui en avait hérité depuis la fin des courses de chevaux. Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve.La Ville de Québec vient de reprendre le contrôle sur son hippodrome.ExpoCité a racheté pour 10 000 $ lundi le bail d’Attractions hippiques qui avait fait faillite l’an dernier. (…)Depuis la fin des courses de chevaux, un syndic de faillite a repris les biens de l’entreprise, héritant au passage de son bail. Et comme le contrat de location était encore valide pour une vingtaine d’années encore, il lui aurait donc été possible de relouer l’espace à «n’importe qui pour faire n’importe quoi», expose Richard Côté, vice-président du comité exécutif de Québec. (…)Le contrôle sur l’hippodrome retrouvé, Richard Côté a préféré se faire discret sur les projets que caresse Québec pour ses installations. «On est à regarder divers scénarios, mais je ne peux pas en dire plus.»Chose certaine, il faudra être patient avant de voir des activités animer l’endroit, aucun projet ne devant y voir le jour avant quelques années encore.

[ La suite. À lire entre autres billets : La Ville de Québec tente d’expulser Attractions Hippiques. ]

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir