Le RMQ tourne sa dernière page

Source : Kathryne Lamontagne, Le Journal de Québec, 10 mars 2010.

Publicité

Anne Beaulieu, chef par intérim du Renouveau municipal de Québec (RMQ), est confiante que d’autres citoyens se rassembleront, un peu à la manière du défunt parti.  © Jean-François Desgagnés.Je pense que c’est une belle page de tournée. Le RMQ est peut-être mort, mais ses valeurs sont très présentes encore. Les citoyens les portent en eux », a dit Anne Beaulieu, chef par intérim du défunt parti, rencontrée quelques minutes après le court 5 à 7 privé tenu dans une modeste salle de l’hôtel Le Voyageur, à Beauport.Tel que prévu, les personnes présentes ont décidé d’un commun accord de donner raison au conseil d’administration qui recommandait de dissoudre le parti. Rien jusqu’ici ne laisse présager une renaissance de celui-ci. (...)Au cours des prochaines semaines, le RMQ, qui loue jusqu’en décembre un local sur le boulevard Charest, devra définitivement fermer ses livres. C’est ce qui mettra fin à ce parti, qui évoluait depuis 1977 [à l'origine, sous le nom de Rassemblement populaire de Québec].

[ La suite. À lire entre autres billets : La Cité – Limoilou : victoire de l’Équipe Labeaume. ]