S'inspirer de Paris : folie Vélib'

Photo : Jean Cazes, 12 juin 2010.Photo : Jean Cazes, 13 juin 2010.Photo : Jean Cazes, 15 juin 2010.Photo : Jean Cazes, 13 juin 2010.Photo : Jean Cazes, 18 juin 2010.Premier volet d’une mini-série publiée cet été, inspirée de mon récent voyage à Paris (12 au 19 juin 2010).Déjà source d’inspiration du fameux Bixi de Montréal, le Vélib’, avec ses nombreux utilisateurs de tous âges, constitue désormais l’un des traits… très distinctifs de la capitale française, du moins pour les Québécois de Québec en visite. Et quel succès : “(…) Dès l’inauguration du service [15 juillet 2007], 7 500 bicyclettes sont disponibles dans 750 stations. Le nombre de vélos mis à disposition a ensuite progressivement augmenté avec le déploiement de nouvelles stations, jusqu’à atteindre 20 600 vélos répartis dans 1 205 stations. Sur ce nombre, environ 19 600 étaient recensés comme effectivement utilisables fin mars 2010. Le système a été massivement adopté par ses utilisateurs, avec 26 millions de locations réalisées et près de 200 000 abonnés en moins d’un an. (…)” – Source : Wikipédia.LogoFait important, comme me l’a rappelé Gérald Gobeil (Québec Urbain), “Les Vélib’ sont le fruit d’un accord entre une firme de publicité et la Ville de Paris. En échange d’espaces publicitaires (panneaux) disséminés dans la Ville, la firme met les vélos. (…)”Décidément, je me reconnais dans le « vélo décontracté » tel que pratiqué à Paris, et vraisemblablement dans la plupart des autres villes européennes! Une question, comme ça : les cyclistes français seraient-ils par ailleurs plus disciplinés qu’au Québec, là où la sacro-sainte sécurité devient une véritable obsession?[ À lire aussi : Entretien avec Steven Guilbeault : «Un ministère de la Voirie» et Québec attirée par le projet BIXI (Québec Urbain). ]

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.