Le Saint-Paul-Apôtre : fusion entre deux vocations

 Image tirée du billet Photo panoramique de Limoilou : église Saint-Paul-Apôtre et coop d’habitation.
Image tirée du billet Photo panoramique de Limoilou : église Saint-Paul-Apôtre et coop d’habitation.
Un reportage truffé de photos d'Érick Labbé occupant 4 pages du cahier Maison du Soleil, ce matin!Source : Le Soleil, 31 décembre 2010.

L'intérieur de l'église a été transformé en salle communautaire, et une petite chapelle accessible à tous a été aménagée, à gauche, derrière des vitraux. Le Soleil, Erick Labbé.Démolies ou transformées en condos : les églises aujourd'hui désertées semblent vouées soit à la mort, soit à une deuxième vie. L'église de Saint-Paul-Apôtre a échappé à cette destinée. Le bâtiment du patrimoine religieux de Limoilou accueille aujourd'hui des personnes âgées et des ménages à revenu modeste, après avoir été repensé, soulevé, et même agrandi.Le Saint-Paul-Apôtre est le fruit d'une fusion entre le patrimoine religieux et l'architecture contemporaine. «Les églises transformées en habitations n'ont pas toujours été des succès», soutient l'architecte Mario Lafond, de la firme conceptrice Lafond Côté Architectes, soulignant le défi que la bâtisse représentait. Mais alors que plusieurs églises du Québec ne peuvent qu'être détruites, participer à un sauvetage était très stimulant, ajoute l'architecte. Le projet du Saint-Paul-Apôtre a été développé par Action-Habitation pour la Coopérative d'habitation Un toit en réserve de Québec. (...)Une structure neuve en brique jaune a été ajoutée à l'ancienne église et reliée à celle-ci par une passerelle couverte. Le bâtiment qui contient 35 unités de logement a été construit avec un grand souci d'harmonisation, tant à l'église qu'au quartier Limoilou.

[ La suite. À consulter entre autres billets : Y a-t-il une vie après le couvent? L’avenir s’annonce incertain pour les couvents du Québec et Photo panoramique de Limoilou (1) : église Saint-Paul-Apôtre et coop d’habitation (8e Avenue).]