Suzanne Verreault : un an d’engagement dans Limoilou

Suzanne Verreault, présidente de l'Arrondissement La Cité - Limoilou. Brûlerie Limoilou, 17 novembre 2010.
Suzanne Verreault, présidente de l’Arrondissement La Cité – Limoilou. Brûlerie Limoilou, 17 novembre 2010.
Depuis l’élection de l’Équipe Labeaume le 1er novembre 2009, Suzanne Verreault assume le double rôle de présidente l’arrondissement de la Cité-Limoilou et de conseillère municipale du district de Sylvain-Lelièvre (carte). Nous avons eu la chance de la rencontrer le 17 novembre dernier.

Il y a dans Limoilou un élan de solidarité, un sentiment de fierté qui me touche vraiment. Comme j’ai beaucoup de responsabilités axées sur la qualité de vie des citoyens, j’ai pu développer mes liens avec eux. J’ai aussi cherché à voir ce qui se passe réellement dans mon district », raconte la Limouloise qui a longtemps oeuvré comme bénévole dans son milieu avant d’occuper ses nouvelles fonctions à la Ville de Québec.

Vers une Caserne-Famille.Comme présidente de l’arrondissement La Cité-Limoilou, Mme Verreault admet toutefois avoir été vite confrontée à la complexité d’un territoire « reconfiguré » qui englobe l’ensemble des trois quartiers traditionnels de Limoilou, soit Lairet, Maizerets et Vieux-Limoilou. On a beau remarquer depuis un an sa présence dans nombre d’événements de quartier, reconnaître toute la passion qui l’habite pour faire « rayonner » Limoilou, Mme Verreault admet qu’elle est quelque peu limitée dans ses rôles. Elle nous confie, par exemple, ne pas avoir réussi à bien explorer tous les secteurs de son district électoral, comme par exemple le secteur de Ste-Odile, où les demandes d’interventions sont moins nombreuses. L’un des dossiers dont elle est très fière est celui de l’Autre Caserne (ci-dessus) qui fut « un exercice extraordinaire, pour moi!».À titre de conseillère municipale, Mme Verreault se fait évidemment le devoir d’assister aux conseils de quartiers de Lairet et du Vieux-Limoilou. « J’avoue toutefois être un peu déçue du manque de participation citoyenne, confie-t-elle. Un de mes rêves? Que les conseils de quartiers – un modèle peut-être à bonifier –  soient pleins!»Quand on la questionne sur l’attitude parfois cavalière du maire?

Oui, Régis Labeaume est bouillant; ses paroles dépassent parfois ses pensées. Mais c’est un maire entier. Et, s’empresse-t’elle d’ajouter, il y a deux personnes fortes à l’opposition, même si je reconnais la nécessité de cette opposition. »

Mme Verreault tient au passage à s’exprimer sur le rôle des médias envers les politiciens de la Ville :

J’ai l’impression de travailler fort, mais on me pose finalement bien peu de questions sur mes décisions ou réalisations. Bref, est-ce que la presse sert vraiment notre travail de conseiller? »

Suzanne Verreault souhaite dorénavant collaborer plus étroitement avec Monlimoilou.com à titre d’informatrice sur différents sujets : le poste d’Hydro-Québec, la Coopérative Zone (terrain de l’ex-Intermarché), l’incinérateur ou tout autre dossier touchant à l’urbanisme, au développement économique ou à la qualité de vie dans Limoilou.[ À consulter notamment : Portraits de candidats (2) : Suzanne Verreault. ]