Atténuer les inquiétudes dans Limoilou

Marilène Rubin et Régis LabeaumeSource : Dominique Hardy, Journal de Québec, 22 mars 2011Le maire de Québec, Régis Labeaume, propose aux résidants du quartier Limoilou, inquiets des effets sur leur santé à propos de l’enfouissement des lignes à haute tension d’Hydro-Québec près de leurs résidences, « de garder la tête froide » et il s’engage à les protéger.Plusieurs citoyens concernés par ce projet ont profité de la période de question dans le cadre du conseil municipal pour faire part de leurs craintes. Une citoyenne, Marilène Rubin, a même questionné le maire à savoir s’il avait l’intention d’imposer un moratoire sur le projet d’Hydro-Québec de déménager un poste de transformation et d’enfouir des lignes à haute tension près de leurs résidences. « Légalement, c’est impossible », a-t-il répondu. « La loi qui régit Hydro-Québec a préséance sur les lois municipales. »

Assemblée publique

Compte tenu des nombreuses interrogations et de l’inquiétude des citoyens, Régis Labeaume a téléphoné directement au grand patron d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, vendredi dernier, afin que les deux séances d’information prévues les 5 et 6 avril soient transformées en assemblée publique le 5 avril en soirée. « Je veux que les gens sachent que notre devoir est de les protéger au maximum » a signalé le maire aux gens présents lundi soir.

Essayons de garder la tête froide et de comprendre la situation, parce que ce n’est pas simple. Pour être crédible, il faut entretenir le dialogue avec Hydro-Québec et, après ça, nous prendrons la bonne décision. »

Régis Labeaume confirme que la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale a été saisie du dossier afin de tenter d’en apprendre davantage sur les effets sur les êtres humains de la présence d’une ligne à haute tension près d’un milieu de vie. Près de 1 300 résidences sont répertoriées sur le tracé établi par Hydro-Québec.[ À lire aussi : Lignes électriques enfouies : Régis Labeaume préconise la précaution (Le Soleil) ]