La bicyclette, cette mal aimée (4) : une artère pas évidente...

Rue Eugène-Lamontagne, entre les rues Roberval et Jalobert. Bus en direction SO. Photo : Jean Cazes, 9 septembre 2011.
À vélo, en moyenne six fois par semaine, je passe par la rue Eugène-Lamontagne pour aller travailler.Quand la circulation y est intense, dans sa section réaménagée il y a quelques années et caractérisée par plusieurs "goulots d'étranglement", j'ai souvent le réflexe d'emprunter avec prudence des bouts de trottoirs. Mea culpa![ À consulter notamment : La bicyclette, cette mal aimée (3) : 1er octobre, on range le vélo! ]