Centre d’injection supervisé : le débat s’étend hors de St-Roch

Le Soleil.Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 27 avril 2011.

(…) Le 14 mai prochain, le conseil de quartier Saint-Roch convie ses résidants et commerçants au Centre St-Roch à une séance de consultation qui prendra la forme d’un débat entre partisans et opposants à la présence d’un centre d’injection supervisé à Québec.Or, comme l’emplacement final du projet piloté par l’organisme Point de repère et soutenu par la Direction de la santé publique n’a pas été déterminé, les représentants des quartiers voisins ont été invités à se joindre à la rencontre. «On associe à notre démarche Saint-Sauveur et Vieux-Limoilou», confie Louis Campagna, président du conseil de quartier Saint-Roch, ajoutant que ces deux quartiers ont été identifiés comme sites potentiels. (…)Conscient des craintes soulevées par l’implantation d’un centre à Québec, Mario Gagnon dit avoir fait remplir un sondage auprès d’une soixantaine d’utilisateurs de drogues injectables pour trouver le meilleur endroit. Les résultats pourraient être dévoilés le 14 mai, fait savoir le directeur de Point de repère. (…)Mais la Société de développement commercial du centre-ville est vivement opposée, craignant que le centre ne vienne fragiliser la santé d’un quartier pour lequel des centaines de millions de dollars ont été investis dans la relance. Ceux-ci pensent que le centre d’injection devrait ouvrir dans un milieu hospitalier, là où les soins de santé sont déjà présents. (…)

[ La suite. ]