Logement : La crise du 1er juillet évitée

Source : Pierre-Olivier Fortin, Le Soleil, 1er juillet 2011.

Avec un taux d'inoccupation des logements de 1 % cette année, l'accalmie anticipée à l'Office municipal d'habitation de Québec (OMH) pour la journée nationale du déménagement s'est confirmée, hier.«Tout est sous contrôle», a indiqué hier après-midi la préposée au numéro d'urgence de l'organisme. Son directeur général, Claude Foster, se réjouit par ailleurs que contrairement à la tradition, aucune nouvelle demande ne leur soit parvenue en ce 1er juillet. (...)Le taux d'inoccupation des loge­ments dans la région de Québec a beau s'être amélioré, mais à 1 %, il reste le plus faible parmi les régions métropolitaines du Québec, dont la moyenne est de 2,5 %, nuance le FRAPRU. (...)Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le prix moyen d'un appartement à Québec est le deuxième plus élevé au Québec. Il est de 695 $ à Gatineau, de 694 $ à Québec, de 678 $ à Montréal, de 545 $ à Sherbrooke, alors que la moyenne provinciale, pour les régions métropolitaines, est de 667 $. (...)

[ La suite. À lire notamment : Le Guide pratique du locataire de Protégez-vous et Le manque de logements persiste. ]