Enfouissement des lignes d'Hydro-Québec : formation du comité de travail

Fils électriques dans les rues de LimoilouLe 6 avril dernier, lors de la séance d'information publique organisée par Hydro-Québec, la Société d'État annonçait la création d'un comité de travail pour trouver une solution acceptable pour les différentes parties prenantes.La première rencontre de ce comité se tiendra le 3 mai prochain. La Ville de Québec a nommé trois représentants, soit Mme Suzanne Verreault, présidente de l'arrondissement La Cité-Limoilou, Ginette Picard-Lavoie conseillère municipale du quartier Maizerets et M. Charles Marceau de la Direction générale. Deux personnes seront aussi nommées pour représenter les Conseils de quartier Lairets et Maizerets. Le comité sera par ailleurs composé de deux représentants de la Direction Régionale de la Santé Publique et de deux résidentes provenant du comité provisoire de citoyens.Du côté d'Hydro-Québec, quatre personnes seront présentes sur le comité, en plus du support technique. Trois rencontres sont prévues dans un premier temps. Les deux représentantes du comité de citoyens feront valoir la pertinence de trouver une véritable alternative au tracé proposé dans les rues résidentielles du quartier. Elles continuerons à demander aux autorités publiques concernées d’appliquer une plus grande prudence dans le choix du tracé.Par conséquent elles demandront à ne pas retenir un tracé impliquant une trop grande proximité des résidences tel que celui retenu actuellement et faisant passer les lignes le long des rues des Cèdres, des Bouleaux, des Chênes, des Ormes, des Pins, Bergemont, Jérémie Fortin, l'Émérillon, Mont-Thabor et de la Capricieuse.Lors de la première rencontre du comité de travail, la pétition qui a recueilli plus de 800 signatures à ce jour sera déposée. Il est encore possible de signer cette pétition en ligne demandant de revoir le tracé.[ À lire aussi : Fils d’Hydro VS « inculture scientifique » ]