Enfouissement des lignes à haute tension dans Limoilou : Hydro repart à zéro

Puisque les citoyens redoutaient les effets des champs magnétiques sur la santé, Hydro-Québec doit complètement revoir son projet de démanteler 16 km de lignes à haute tension pour les remplacer par 9 km de lignes souterraines en plein coeur de Limoilou. Photothèque Le Soleil, Erick Labbé.En complément, cette entrevue radio sur les ondes de Radio-Canada. À souligner, au terme de cette "jolie victoire citoyenne", l'attitude posée, conciliante de Pascale Boudreault, porte-parole visiblement bien renseignée du groupe de résidents de Limoilou inquiétés par ce projet.Source : Stéphanie Martin, Le Soleil, 6 mai 2011.

(...) Le projet initial prévoyait démanteler 16 km de lignes aériennes pour les remplacer par 9 km de lignes souterraines, enfouies sous les rues résidentielles. Les citoyens se sont mobilisés en raison des craintes liées aux effets des champs magnétiques sur la santé. «On va faire quelque chose de mieux», promet Jean-Marc Darveau [responsable du projet et conseiller aux relations avec le milieu chez Hydro-Québec].Si Hydro suspend l'enfouissement des lignes, elle ne peut se permettre d'attendre pour démarrer la construction du nouveau poste de Limoilou, qui doit rapidement entrer en fonction pour faire face à la demande croissante en électricité. D'ici quelques semaines, elle se concentrera donc sur cette tâche et mettra les bouchées doubles pour achever l'ouvrage pour 2012.Les séances du comité de travail, qui est chargé d'évaluer les solutions possibles pour un nouveau tracé, sont ainsi suspendues jusqu'au début de l'année prochaine. Ce qui pose un obstacle supplémentaire. Car, en attendant que le consensus soit atteint, le poste devra être raccordé aux lignes existantes qui sont... aériennes.En raison de l'emplacement du poste, les lignes aériennes ne pourront pas le rejoindre. Il faudra donc les enfouir sur quelque 600 mètres. Une solution temporaire qui occasionnera des frais supplémentaires de l'ordre d'environ 5 millions $, estime M. Darveau, qui ajoute qu'Hydro réussira probablement à récupérer une partie de cette somme au final du projet, évalué à 131,5 millions $. (...)

[ La suite. À lire notamment : Hydro-Québec annule son projet d’enfouissement dans les rues de Limoilou. ]