Enthousiasme aveugle pour l’amphithéâtre

Le projet de construction d'un nouvel amphithéâtre se confirme à Québec. Toutefois, crainte de dépassement de coûts soulève un doute quant à sa conception en bois d'ici.Source : François Cattapan, Journal de l’habitation, 17 février 2011.

(…) L’inquiétude de voir la Ville de Québec se débrouiller seule advenant une facture dépassant le plafond fixé à 400 M$ pour la participation provinciale commence à se répandre. La belle unanimité relative du début fait graduellement place à une opposition grandissante. On a même vu apparaître un groupe sur Facebook qui réclame un référendum sur le financement du nouvel amphithéâtre de Québec. L’euphorie du moment s’estompe et l’implacable réalité des chiffres prend le dessus. Certains aspects restés nébuleux lors de la conférence de presse tenue dans le vétuste Colisée refont surface avec d’autant plus d’acuité. Ainsi, qu’en est-il du voeu de bâtir la nouvelle infrastructure multifonctionnelle en bois de nos forêts? Où seront les stationnements si on implante l’amphithéâtre à l’angle Hamel-Laurentienne plutôt que sur le site quasi fantôme de l’hippodrome? D’ici à la coupure de ruban annoncée pour l’automne 2015, restera-t-il des fonds dans les coffres de la Ville pour promouvoir la culture et d’autres projets urbains?À cette dernière interrogation, on peut certes se consoler et saluer le fait que l’administration Labeaume jumelle le projet d’amphithéâtre à la relance du secteur de la Pointe-aux-Lièvres. (…)

[ La suite. À lire notamment : Sondage CROP-Le Soleil: Québec divisée par le financement du nouvel amphithéâtre. ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir