Îlots de chaleur : La verdure pour vaincre le mercure

Source : Johanne Roy, Le Journal de Québec, 6 août 2011.

Plantation d’arbres, toits végétaux… La Ville de Québec réfléchit sur les moyens à mettre en place pour contrer les îlots de chaleur urbains.« On travaille à l’élaboration d’un plan d’adaptation aux changements climatiques. On est à identifier les gestes à poser. Un document pourrait être déposé le printemps prochain », signale un porte-parole de la Ville de Québec, François Moisan.Les principaux îlots de chaleur se concentrent dans les quartiers centraux : Saint-Sauveur, Saint-Roch, Limoilou, Duberger-Les Saules et une partie de la haute-ville.Étantdonné la prédominance de béton, d’asphalte, de brique, ces îlots se transforment en véritables fournaises en période de canicule. (…)La vallée de la rivière Saint-Charles est propice aux îlots de chaleur, car il y a moins de circulation d’air et moins de vent. (…)

[ La suite. À lire aussi : Un intrigant bidule… ]