Jean-Marie Lebel raconte l’histoire d’Expo-Cité – retour sur la conférence

Source : site web d'ExpoCité.
L’historien Jean-Marie Lebel est venu raconter l’histoire de l’exposition provinciale de Québec, lundi soir dernier à la villa Ringfield sur la rue La Sarre. C’est avec passion et enthousiasme que M. Lebel a parcouru pour les membres de la Société historique de Limoilou et leurs invités la fascinante histoire de cette importante institution du quartier Limoilou.L’historien nous a appris qu’avant de s’installer dans le quartier Limoilou, l’exposition provinciale se tenait au XIXe siècle près de la porte Saint-Louis dans la haute ville de Québec. Cette foire agricole était organisée par une compagnie privée : la Compagnie de l’Exposition provinciale, appartenant au sénateur Philippe Landry. Insatisfaite de cet emplacement, la compagnie veut installer son exposition sur un site permanent appartenant aux religieuses de l’Hôpital Général. Cependant, le maire de Québec de l’époque, Simon-Napoléon Parent, décide d’acquérir ce site pour créer le parc Victoria.Comme deuxième choix, les promoteurs se tournent alors vers un autre site en pleine campagne, au coin de la route des Commissaires (boulevard Hamel) et la route de la Savane (avenue du Colisée). Ils acquièrent le site de la ferme Gowan pour la somme de 15,000 $. Les recherches de l’historien Lebel lui ont appris que c’est le sénateur Landry lui-même qui était le véritable propriétaire de cette ferme. Cette transaction douteuse lui permet d’empocher un profit de 12,000 $ puisqu’il avait acquis ce site quelques années auparavant pour seulement 3,000 $.L'Expo, Plaisir et découvertes à Québec.L’exposition annuelle se tient sur ce site à partir de 1894. La Ville de Québec décide en 1912 de municipaliser les terrains de l’exposition provinciale. Le maire Napoléon Drouin achète pour la ville la compagnie de l’Exposition provinciale pour 36,000 $. La ville va alors investir des milliers de dollars pour construire les pavillons existants aujourd’hui sur le site.Jean-Marie Lebel nous a raconté comment s’est poursuivi le développement de l’Exposition provinciale, qui est devenu Expo-Québec, puis ExpoCité. Il a insisté sur l’importance de l’hippodrome et de l’arrivée des équipes de hockey (Citadelles, As, Nordiques). Ces activités ont permis la mise en valeur du site à l’année et pas seulement durant la courte saison de l’exposition. Dans le cadre du centenaire de l’acquisition par la ville de cette activité, Monsieur Lebel a produit un ouvrage abondamment illustré, L’Expo : plaisir et découvertes à Québec, publié par la Commission de la Capitale nationale en 2011.[ À lire notamment : Expo Québec est centenaire. ]