Labeaume, un exemple de «dictature amicale»?

Source : Valérie Gaudreau, Le Soleil, 5 octobre 2011.

(...) Dictature. Le mot est fort. «Il est énorme, ce mot. Il fait peur», reconnaît l'essayiste et journaliste dans son livre Labeaume : la dictature amicale, en librairie le 12 octobre.Mais cette expression de «dictature amicale», traduction de friendly dictatorship empruntée au chroniqueur du Globe and Mail, Jeffrey Simpson, donne aussi des clés pour comprendre le «style Labeaume», estime David Lemelin en entrevue. «Je trouvais que cette expression résume très bien le personnage. Avec lui, c'est quand ça fonctionne à mon goût, tu es mon ami et quand ça ne fonctionne pas à mon goût, tu vas avoir affaire à moi!» illustre-t-il. «Je trouvais que dictature amicale était un bon mélange des deux côtés de la médaille.»C'est aussi pour montrer un autre côté de la médaille que David Lemelin a eu l'idée de ce livre il y a deux ans. (...)Ce livre n'est pas un pamphlet anti-Labeaume, aux yeux de l'auteur, journaliste, collaborateur au Soleil, ex-animateur (VOX, Télé-Québec) en plus d'être humoriste dans le collectif Prenez garde aux chiens, qui a d'ailleurs caricaturé Régis Labeaume dans le passé. (...)

[ La suite. À lire aussi : Le petit Labeaume illustré. ]