Marième : profusion d'énergie

Sans vraiment chercher à avoir de ligne directrice, Marième voulait surtout offrir un album ensoleillé et à son image. Le Soleil, Patrice Laroche.Source : Sophie Grenier-Héroux, Le Soleil, 11 juin 2011.

Publicité

Le temps est à la pluie lorsque nous rencontrons Marième au café du coin. Une sale température pour parler d'un album «soleil», commente la jeune femme, arrivée en coup de vent à notre rendez-vous. C'est vrai que la musique festive de l'album tranche avec les nuages gris qui menacent la ville. Mais à quoi bon s'en faire, nous avons l'énergie de Marième pour compenser.Cette vitalité, c'est ce qui frappe lorsqu'on rencontre la jeune chanteuse originaire de Limoilou. Sa façon d'embrasser la vie, de laisser les choses venir à elle, mais aussi de constamment chercher à se renouveler, d'aller vers l'avant. Il était tout indiqué que son premier opus ait un son entraînant avec beaucoup de rythme. (...)Membre du collectif musical CEA depuis huit ans, la chanteuse a accumulé au fil du temps un bagage d'expérience, autant en studio que sur scène. Les circonstances qui ont donné naissance à ce premier album éponyme sont à l'image de la fougue de Marième. (...)

[ La suite. À lire aussi : Musique : CEA pour corps et âme. ]