Parc de l'Exposition : Les étourdissantes montagnes russes de 1913

Au loin, le Scenic. Sur un cäble, un funambule attire l'attention. Source : Archives de la Ville de Québec et reproduit dans L'Expo : plaisir et découvertes à Québec
L'Expo, Plaisir et découvertes à Québec.Source : L’Expo : plaisir et découvertes à Québec (Jean-Marie Lebel, 2011, p. 68.)

(…) Lors de la seconde Exposition provinciale, en 1913, c’est surtout une grande structure de madriers qui suscite la curiosité. Il s’agit d’un impressionnant roller coaster à l’américaine qu’on a baptisé Scenic. Ce sont des montagnes russes que grimpent et dévalent à des vitesses vertigineuses des voitures tirées par des chaînes. La principale pente a 60 pieds de haut, mais les gens de Québec n’ont encore vu une telle folie!C’est à droite de la grande entrée, le long de la clôture de la route des Commissaires (boulevard Wilfrid-Hamel), que la Commission de l’Exposition provinciale a fait dresser cette imposante structure permanente en bois de pin de la Colombie-Britannique, acquise de la Compagnie de l’expostion de Toronto au coût de 10 000 $. Ce fameux Scenic, dont le moteur est le plus bruyant en ville, fera le bonheur des jeunes et des moins jeunes durant pas moins de deux décennies. Il s’écroulera le 28 juin 1933, poussé par les vents d’un violent orage, et ne sera pas remonté. (…)

[ À consulter notamment : L’Exposition provinciale de Québec de 1921 : affiche et Expo Québec est centenaire. ]

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir