Pétition contre les lignes à haute tension - Mise à jour

Les lignes souterraines ne feront que déplacer celles, en surface, qui longent actuellement la 41e Rue. Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve.Source : Jean-François Cliche, Le Soleil, 2 mars 2011.

Le groupe [piloté par Jean-François Gosselin] fait circuler une pétition papier et s'est doté d'une page Facebook intitulée «À Limoilou, non aux lignes haute tension sous nos maisons». En date d'hier après-midi, une centaine de personnes avaient adhéré à ce groupe virtuel.Rappelons qu'Hydro-Québec entend démanteler ses lignes aériennes de 230 kilovolts (kV) longeant la 41e Rue et Henri-Bourassa pour les remplacer par des lignes souterraines qui passeraient par des rues de Limoilou - celles du quartier dont les rues portent des noms d'arbres, au nord du Colisée, avant de bifurquer vers le sud par des rues comme la Capricieuse et Mont-Thabor. (...)

[ La suite. À consulter notamment : Lignes à haute tension : souterraines ou aériennes, même «danger». ]