Portraits de candidats (1) : Raymond Côté (NPD)

Comme lors des dernières élections municipales, Monlimoilou.com se donnera le mandat, au cours des prochaines semaines, de vous présenter les candidats aux élections fédérales dans le comté de Beauport-Limoilou, dans le but de mieux comprendre les enjeux locaux liés à cette campagne.Raymond Côté NDP Beauport LimoilouCette semaine,  Raymond Côté, candidat du Nouveau Parti Démocratique (NPD), résident de Limoilou depuis 20 ans et présentement en poste à  Services Québec.M. Côté  a été impliqué dans plusieurs conseils d'établissement ainsi qu'au Comité de parents de la Commission scolaire de la Capitale de 2004 à 2007 où il a assumé la présidence pendant deux ans.  Depuis plus d'un an, il est trésorier du Centre de parrainage civique de Québec qui s'emploie à briser l'isolement de personnes défavorisées.Bachelier des arts de l'Université Laval en 1993, Raymond Côté a aussi poursuivi des études en économie et en relations internationales.En plus d'avoir déjà été candidat NPD en 2006 et en 2008 dans Lotbinière—Chutes-de-la-Chaudière, sa région d'origine, Raymond est actif au sein du comité « La Ville que nous voulons », du parti municipal Défi vert de Québec et il est membre du Collectif Québec pour la Paix.

Publicité

Ses engagements pour Limoilou :

  • Travailler avec le Gouvernement du Québec, la Ville de Québec et les organismes du milieu afin de redonner à la population un accès convivial au Fleuve Saint-Laurent dans les secteurs de la Baie de Beauport et aux battures, en lien avec l’éco-quartier d’Estimauville;
  • Soutenir le développement du transport en commun en lien avec le Plan de mobilité durable de la Ville de Québec, notamment en appuyant des projets structurants tel le tramway;
  • Remettre en place le programme Écoénergie pour améliorer l’efficacité énergétique des logements et permettre aux gens d’économiser sur leur facture d’énergie;
  • Améliorer les programmes de soutien aux besoins des personnes vivants avec particularités physiques ou mentales;
  • Soutenir les efforts de gestion des matières résiduelles de la Ville de Québec en vue d’une éventuelle fermeture de l’incinérateur de Québec

[ À lire aussi : Comment vos voisins ont-ils voté en 2008? ]