Un projet d’Hydro sème l’inquiétude à Limoilou

La conseillère Ginette Picard-Lavoie, qui habite elle-même près du tracé prévu pour le passage des lignes à haute tension, s'est dite sensible aux inquiétudes des citoyens. Photothèque Le Soleil, Erick Labbé.Source : Pierre-André Normandin, Le Soleil, 22 février 2011.

Le projet d’Hydro-Québec d’enfouir deux lignes à haute tension sous les rues de Limoilou sème l’inquiétude dans ce secteur résidentiel. Celles-ci seraient enfouies à quelques mètres de centaines de maisons – et d’une garderie -, posant un risque pour la santé avec leurs champs électromagnétiques, craint une résidante du quartier venue sonner l’alarme hier soir au conseil municipal.«Ce que je comprends, c’est que les études environnementales ont été faites pour le poste d’Hydro-Québec, mais pas pour les lignes. Mais c’est la première fois que ça se fait au Québec», expose Pascale Boudreault. Celle-ci se compte «chanceuse» puisqu’elle vivra à 18 mètres d’une ligne de 350 kV, les fils devant être enfouis de l’autre côté de la rue. Elle s’inquiète néanmoins pour la majorité des riverains du tracé, qui vivront à moins de 10 m des deux lignes prévues. (…)

À suivre…[ La suite. À consulter notamment : Poste d’Hydro-Québec à Limoilou : Séance d’information le 20 janvier ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir