Région de Québec : 15 candidats ignorent Facebook et Twitter

Sylvie BoucherSource : Pierre-Olivier Fortin, Le Soleil, 29 mars 2011Près de 17 millions de Canadiens sur Facebook, 5 millions sur Twitter et près de 15 % de tout ce beau monde qui ne s’informe pratiquement que sur le Web. Malgré cela, ils sont pas moins de 15, parmi les candidats connus de la grande région de Québec, à faire campagne pour l’instant sans amis ni gazouillis…Cela ne se voit pas souvent, mais en ce qui concerne les médias sociaux, il y a consensus chez quatre grands partis : aucun ne se verrait faire campagne sans eux en 2011. Le Soleil s’est entretenu hier avec les porte-parole de chaque couleur, et ils font tous preuve d’une grande prudence quant au choix de leurs candidats de monter ou non dans le train Facebook et Twitter. Il faut bien les maîtriser et faire preuve d’une grande prudence avant de se lancer, sans quoi le moindre commentaire irréfléchi ou impulsif est susceptible d’être retenu contre eux. «Il reste qu’une campagne politique, ça ne se gagne pas sur Twitter ou Facebook, ça se gagne d’abord et avant tout en cognant à des portes», résume le porte-parole du NPD Marc-André Viau.C’est précisément le choix que fait la députée sortante de Beauport-Limoilou, Sylvie Boucher, explique son attaché de presse, David Chrétien.

Par choix, Mme Boucher préfère faire une campagne de terrain, rencontrer des gens sur le terrain, directement.» Et pour les 15 % d’électeurs qui ne s’informent que sur le Web? «On les atteint d’une autre façon, sur le terrain, par des activités, par les événements de comté», répond M. Chrétien. Cette stratégie ne la pénalise pas, assure-t-il. «Il y a deux ans, c’était [les médias sociaux] moins populaire, mais il y en avait. Ç’a fonctionné quand même.»

[ Lire la suite ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir