Soupe et Cie : Tomber dans le bouillon

Soupe et CieSource : Patrice Plante, Voir (Québec), 17 février 2011.

(...) La dernière rafale s'engouffre derrière moi, laissant place à la chaleur et à la rumeur nasillarde de Feist: "One, two, three, four, tell me that you love me more." Oh oui, je t'aime de plus en plus, Soupe et Cie, à chaque "saucette" dans tes folies, à chaque plongeon dans l'exotisme truculent de tes soupes hautes en couleur et en saveur. (...)

[ La suite. À lire notamment : Soupe & Cie : bonheur liquide. ]