Un «naufragé des villes» livre son histoire

Pierre Côté, consultant en communication et fondateur de l’Indice relatif de bonheur (IRB), lance mercredi soir au Pub Galway son récit Parenthèse: deux mois d’errance urbaine, tiré de son expérience à Naufragés des villes. (Photo courtoisie).Source : Véronique Demers, Québec Hebdo, 2 février 2011.

La série documentaire «Naufragés des villes», diffusée sur RDI et Tou.tv a marqué fortement Pierre Côté. Le participant du quartier Montcalm à Québec vient de publier un livre dans lequel il raconte ses deux mois passés à Montréal, avec en poches seulement 592$ par mois, soit le montant accordé à un célibataire prestataire de l’aide-sociale. (...)Pierre Côté recommande à chaque dirigeant d’entreprise de faire ce «stage». «Ça a contribué à faire de moi une meilleure personne, plus sensibilisé, compréhensif. Ce n’est pas vrai que les BS sont tous des abuseurs et des profiteurs. Personne ne veut rester sur le BS. C’est impossible d’avoir une estime de soi», affirme-t-il. (...) «(...) J’ai fait aussi des manifestations avec les BS du coin», explique le président et fondateur de l’Indice relatif de bonheur (IRB). (...)

[ À consulter : Naufragés des villes : vivre ici avec 19,47 $ par jour. ]