Amphithéâtre : la décontamination du site pourrait coûter moins cher

Source : Radio-Canada (Québec), 28 février 2012.Un spécialiste de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), Guy Mercier, croit que la décontamination du site choisi pourrait coûter moins cher que les 40 millions avancés par l'administration Labeaume, à condition de repousser l'échéancier de construction.Cette voix s'ajoute à celles qui réclament un ralentissement dans le dossier de la construction de l'amphithéâtre.Selon Guy Mercier, la Ville de Québec va payer le gros prix en s'imposant un échéancier aussi serré pour la construction de l'amphithéâtre. Sans la date butoir du 31 mars, dit-il, la Ville pourrait entreprendre une analyse rigoureuse avec le ministère de l'Environnement. (...)[ La suite (reportage vidéo). À lire notamment : Nouvel amphithéâtre : la Ville de Québec forcée de revoir ses plans. ]