Amphithéâtre : le terrain de l'hippodrome devenu «incontournable»

Panorama N-E. Montage photo: Jean Cazes, 16 octobre 2009.
Panorama N-E. Montage photo: Jean Cazes, 16 octobre 2009.
Source : Stéphanie Martin, Le Soleil, 14 mars 2012.Pour Régis Labeaume, les règles strictes du ministère de l'Environnement en matière de décontamination des sols ont rendu incontournable le site de l'hippodrome pour accueillir l'amphithéâtre.La décision d'implanter l'édifice sur le champ de course semble pratiquement prise. «Je ne vois pas comment on pourrait changer de site. Parce que jusqu'à date, c'est très bon.» Le maire reste tout de même prudent, car les tests ne sont pas terminés. (...)BisbillePar ailleurs, la bisbille entre le maire de Québec et le président de l'Ordre des architectes s'est poursuivie par médias interposés, mardi. La veille, dans Le Soleil, le président de l'Ordre des architectes, André Bourassa, appelait la firme gouvernementale Infrastructure Québec à se prononcer dans le dossier de l'amphithéâtre. (...)[ La suite. En complément : Les courses de chevaux de Québec déménagent à Trois-Rivières (Radio-Canada). À lire aussi : L’amphithéâtre à l’hippodrome : moins cher, mais «isolé». ]